samuel pisar

Mon oncle Samuel Pisar, est né le 18 mars 1929 à Białystok (Pologne), déporté à 13 ans, libéré à 16 ans, est l’un des plus jeunes survivants de la Shoah.
En 1941, lors de l’occupation par les allemands, David Pisar, son père est arrêté et exécuté, tandis que sa mère et sa petite sœur Frida sont dirigés vers Treblinka. Lui-même est déporté au camp d’extermination de Majdanek, à Auschwitz puis à Dachau.
La guerre terminée, il est retrouvé par un oncle et accueilli par Léo et Barbara Sauvage en France. Il s’installe en Australie chez deux oncles où il commence à étudier, puis aux États-Unis et à nouveau en France. Il obtient deux doctorats des universités Harvard et de la Sorbonne, un diplôme d’avocat de l’université de Melbourne, ainsi que de hautes distinctions académiques dans d’autres universités.

En 1961, il devient citoyen américain par vote du Congrès des États-Unis, pour avoir joué un rôle important dans l’équipe du président John F. Kennedy : conseiller en économie étrangère, auprès du Département d’État des États-Unis et autres comités du Sénat et de la Chambre des représentants.