31 – LA RECETTE DU JEUDI (de l’été) : FRIShE GRINSN (crudités)

Réalisée à quatre mains, avec ma sœur Claudine Fudym.
www.cuisineyiddish.com

Les pays d’insertion du YIDIShLAND sont enclavés et partagent un climat continental : des hivers froids et longs, des étés courts et chauds. Plus on va vers l’Est, plus le climat est rude. Au ShTETL, la cuisinière à bois sert autant à la cuisine qu’au chauffage.
Ainsi en été, les “chachlik” (recette n° 30) permettent de cuire à l’extérieur…Notre ami Av Winogradsky Frenkel commente :

« les shashliki/шашлики sont très en vogue tout autour de Beer-Sheva, ce qui est amusant par temps de chaleur, mais aussi partout en Israël ». 

Aujourd’hui, entre kémia et zakouski, la tradition des crudités (FRIShE GRINSN) s’impose, sans consommation d’énergie !

INGRÉDIENTS :

Artichauts (petits), carottes, chou-fleur, chou rouge, concombre, fenouil, oignons nouveaux (TsIBELES), poivrons, radis noir, radis roses, salade verte, tomates…

CONDIMENTS :

Beurre, citron (option), fromage blanc, herbes aromatiques, jaunes d’œuf hachés, mayonnaise, poivre, sel, vinaigrette… pain et petit verre de vodka avec TsIBELE ! (avec modération).

Bien entendu, tu dois tout bien laver, éplucher et débiter en tranches, en bâtonnets, en julienne, râpés, ou selon ta fantaisie… L’intérêt de présenter les condiments à part, c’est de respecter le goût de chacun, mais aussi de mieux conserver les crudités, s’il en reste.

Cette liste n’est pas exhaustive, beaucoup de légumes peuvent se manger crus mais, par principe, nous nous limitons à ceux des terroirs du YIDIShLAND (avant la guerre de 14, période de la grande migration des Juifs d’Europe de l’Est), avec notamment le radis noir, pour moi chargé de nostalgie, ainsi que les TsIBELES et les incontournables tomates-concombres… Nos ancêtres étaient écolos et “locavores” sans le savoir : les légumes frais parcouraient bien moins de 50 km avant d’être consommés.

Pour revenir vers le site : http://www.yiddishpourtous.com/#!blank/w14qs