Moyshé, un homme d’un certain âge traverse la rue et , le pauvre, se fait renverser par une voiture. En soins intensifs, son ami vient lui rendre visite. -Ma femme, Rachel, vient me voir trois fois par jour.Elle est tellement gentille avec moi, lui susurre Moyshé, et à chaque fois, elle s’assoit près du lit et me fait la lecture. -Qu’est ce qu’elle te lit ? – Mon contrat d’ assurance -vie. ———————————————————————– Moyshe, a yid in di yorn, iz aribergegangen di gas un iz, nebekh, getrofn gevorn fun an oyto. Vi er iz gelegn in intensivn opteyl, iz zayn khaver gekumen im mevaker-khoyle zayn. -Mayn vayb, rokhel, kumt mikh zen dray mol a tog. Zi iz azoy gut tsu mir, sheptshet Moyshe, un yedes mol zitst zi baym bet un leyent mir epes for. -Vos leyent zi? -Mayn lebn-farzikherung-polisi. ————————————————— משה, אַ ייִד אין די יאָרן, איז אַריבערגעגאַנגען די

Ce contenu est réservé aux membres| adhérents (dont la cotisation est à jours) de l'Association des Amis de Yiddish Pour Tous. Si vous êtes déjà membre | adhérent, merci de vous identifier. Pour devenir membre |adhérent merci de vous rendre sur notre site Yiddishpourtous.com (Section ADHESION) et suivre les instructions.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis