Isaac Ashkenazi Un mariage juif 1893 Un habile marieur s’était mis en colère contre un jeune homme, parce qu’ à chaque fois qu’il lui présentait un parti, ce jeune homme lui trouvait un défaut. Le marieur lui avait présenté toutes les jeunes filles de la ville et il les avait écartées. Il trouvait à chacune un défaut. – Il m’en reste une à vous présenter, dit le marieur, une jeune fille riche, belle, intelligente, instruite, dotée de nombreuses autres qualités et de bonne famille. Vous la connaissez certainement, il s’agit de la fille de rebbe Shmelke.C’est elle l’héritière. – Ah ! lui dit le fiancé, maintenant je vous félicite .Le parti me plait bien ! Prenez un peu d’alcool. Et le marieur se sert. – Prenez un en-cas ! Et le marieur se sert. – Vous voyez, quand vous êtes sensé, je vous suis. Mais dites-moi, vous avez déjà parlé à

Ce contenu est réservé aux membres| adhérents (dont la cotisation est à jours) de l'Association des Amis de Yiddish Pour Tous. Si vous êtes déjà membre | adhérent, merci de vous identifier. Pour devenir membre |adhérent merci de vous rendre sur notre site Yiddishpourtous.com (Section ADHESION) et suivre les instructions.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis