Un Juif avait acheté une vache chez un paysan. Celui-ci lui avait promis de lui apporter la bête, et il est effectivement venu, le jour après, mais tout seul. – Où est la vache ? demande le juif – Elle a crevé, lui répond le paysan. – Puisque c’est comme ça, rends-moi l’argent, les 100 roubles, exige le juif. – Je ne les ai plus. J’ai tout dilapidé, lui dit le paysan – Alors rapporte-moi au moins le cadavre de la bête, lui demande le juif – Que vas-tu en faire ? S’étonne le paysan -Ne t’inquiète pas, je ferais une loterie, lui dit le juif. Quelques temps après, le paysan rencontre le juif et lui demande ce qu’il en est de la loterie. – Ça s’est pas mal passé. J’ai vendu 500 billets à deux roubles chacun, se vante le juif. – Et personne ne

Ce contenu est réservé aux membres| adhérents (dont la cotisation est à jours) de l'Association des Amis de Yiddish Pour Tous. Si vous êtes déjà membre | adhérent, merci de vous identifier. Pour devenir membre |adhérent merci de vous rendre sur notre site Yiddishpourtous.com (Section ADHESION) et suivre les instructions.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis