Serge Prowizur

Serge Prowizur, fils du peintre Maurice Moshé Prowizur, est originaire d’une famille juive ashkénaze. Né à São Paulo – Brésil, Il a vécu et exposé en Amérique du sud, en Belgique et à Paris. Il est installé et produit actuellement à Bruxelles. Sa peinture se veut avant tout vraie, nous interpellant par un expressionnisme qui ne triche pas. En quelques traits, tout est dit; et leur logique est incalculable. Rendre, ce qui échappe à l’œil .. Extraire la magie du monde, l’expression de la vie secrète des choses, au-delà de tout caractère fonctionnel.

Site internet :   www.sergeprowizurartwork.be  –  Email : sp.sergepro@gmail.com.

LES PAINS AUX OIGNONS DE MAMIE ANNIE par Annie Esterzon

LES PAINS AUX OIGNONS DE MAMIE ANNIE par Annie Esterzon

pains-aux-oignons-de-mamie-annie
Pour 6 pièces :
500 gr de farine,
1 cube de levure fraîche.
40 gr de sucre en poudre.
1 CAC de sel.
188 gr d’eau tiède.
40 gr d’huile neutre (isio4, tournesol, arachide, etc.).
Je prépare toujours mes pâtes à pain la veille, elles montent très bien avec le choc thermique et cela me permet de façonner plus facilement de belles formes car ma pâte est très souple et molle.
Dans 1 saladier, battre l’œuf, la levure émiettée, l’eau et l’huile jusqu’à ce que le mélange devienne bien mousseux.
Dans le bol d’un robot pâtissier muni du crochet pétrisseur déposer la farine et le sucre, puis le mélange précédent et faire tourner à petite vitesse pendant 25 mn.
Verser le sel au bout de quelques minutes, quand la pâte commence à se décoller des parois.
Faire une boule avec la pâte et la déposer dans un grand saladier huilé recouvert d’un film et placer au réfrigérateur. Vous pouvez La laisser jusqu’à 24 h : l’important est que la pâte ait monté jusqu’à toucher le film.
Faire blondir les oignons émincés et les réserver.
Sortir la pâte du réfrigérateur, la dégazer avec le poing, la peser et la diviser en 6 patons d’égale grosseur. 2 solutions pour le faconnage : soit une boule de pâte aplatie dans laquelle on marque le centre avec le pouce, soit un anneau façon bagel.
Dorer au jaune d’œuf détendu d’eau et disposer les oignons précuits puis parsemer de graines de pavot.
Disposer sur une plaque à pâtisserie recouverte d’un papier sulfurisé et laisser gonfler pendant 1 h environ dans une pièce à température ambiante et sans courant d’air. Les pains doivent avoir doublé de volume. Préchauffer le four à 180• chaleur tournante pendant 15 à 20 mn (suivant le four plus ou moins performant). Ils doivent être dores mais bien souples.
Les faire refroidir sur grille des la sortie du four en retirant la feuille de papier sulfurisé pour éviter la formation d’humidité.
Il ne vous reste plus qu’à le garnir et à le déguster ! Bon appétit !

LE KEZ-KUKHN DE MAMIE ANNIE par Annie Esterzon

LE KEZ-KUKHN DE MAMIE ANNIE par Annie Esterzon

kez-kikhn-de-mamie-annie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le fond :

200 gr de petits sablés très friables, genre Spritz + 70 gr. de beurre fondu.

Pour la garniture :

550 gr. de fromage blanc lisse à 40 % de mat. grasse.

450 gr de crème fraîche à 40 % de mat. grasse.

5 gros œufs ou 6 petits.

200 gr. de sucre en poudre.

Le zeste d’un citron non traité,

1 cuillère à soupe d’extrait de vanille.

Préchauffer le four à 170 ° chaleur tournante.

Chemiser un moule à charnière en faisant bien dépasser le papier sulfurisé pour éviter les débordements.

Mixer les petits sablés avec le beurre fondu pour en faire une pâte. En garnir le fond du moule et placer au réfrigérateur pendant la préparation de la garniture.

Séparer les blancs des jaunes.

Dans un grand saladier, battre les jaunes d’œuf, le sucre, ajouter le fromage et la crème, la vanille, le zeste de citron, bien mélanger.

Ajouter les blancs montés en neige très ferme délicatement, petit-a-petit, à la spatule, en soulevant bien la masse.

Enfourner pour 50 mn à 1 heure suivant les fours.

Si le gâteau vous paraît trop pâle, augmenter à 190 ° pendant les 10 dernières minutes de cuisson, en surveillant bien. S’il vous paraît foncer trop rapidement, couvrir avec une feuille de papier d’aluminium. Le gâteau peut être craquelé sur le dessus et il doit ressortir légèrement tremblotant en son centre.

Le laisser refroidir 10 mn dans le four éteint, porte ouverte, pour éviter qu’il ne retombe, puis à température ambiante jusqu’à complet refroidissement.

Placer au réfrigérateur pendant quelques heures… et déguster !

LE LEKEKH de Corinne Fagot

LE LEKEKH de Corinne Fagot

leykekh-de-corine-fagot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est très léger et moelleux
5 œufs
Séparer les blancs des jaunes
Ds les jaunes , mélanger avec 2 verres à moutarde de sucre ou 1 verre 1/2
Battre jusque ca devienne blanc
Ajouter un verre de farine + un verre de fécule
de pomme de terre
Mélanger bien
Petite pincée de sel
Verser de L huile 3/4 de verre
Un paquet de levure alsacienne
Ajouter un jus de citron ou orange
Bien mélanger
Battre les blancs + petite pincée de sel
Mettre au four moyen 30 à 35 mn
Lé démouler sur un torchon sur une grille
Lé retourner plusieurs fois
(Pour pessah je mets que de la fécule et pàs de levure )

Latkes de Hanouka

Latkes de Hanouka

 

latkes

 

 

 

 

 

 

 

Le mot latke, à une longue histoire. Selon certaines sources, il viendrait de l’ukrainien oldka qui signifie plus ou moins une crêpe, un beignet, et qui serait un diminutif du vieux russe olad’ya. En remontant le temps ,le mot lui-même viendrait du grec ancien Elaia pour « olive ». Le sens de latke serait donc : un petit mets fait à partir d’huile d’olive.

A l’origine, les premiers latkes étaient des petits gâteaux à base de fromage blanc et frits dans du beurre ou de l’huile d’olive. Quand les juifs ont commencé à émigrer vers l’Europe de l’Est, le beurre et l’huile étaient devenus de plus en plus chers, et le gras de volaille est devenu le principal ingrédient de friture. Après le moyen Age, les latkes n’ont plus contenu d’ingrédients laitiers principalement, mais une simple pâte à frire à base de farine de sarrasin.

Les latkes aux pommes de terre sont une invention ashkénaze plus récente qui a gagné en popularité vers la moitié du 19ème siècle. Une série de mauvaises récoltes en Pologne et en Ukraine avait amené à la plantation massive de pommes de terre qui étaient bon marché et faciles à cultiver.

De même que les plats frits, il est également d’usage de manger des produits lactés à Hanoukka.. La tradition remonte au Moyen Age quand les juifs se sont réapproprié la figure populaire de Judith, dont l’histoire ne figurait que dans l’ancien Testament. Qui n’a pas admiré les célèbres peintures du Caravage dans lesquelles Judith décapite consciencieusement le général Holopherne ?

Son exploit est consigné dans le livre de Judith qui raconte qu’elle sauva son village de l’armée d’invasion assyrienne (-7ème siècle). Pour établir la relation avec Hanoukka, des traditions juives lui auraient trouvé un lien de parenté avec Judas Macchabée. Judith, une jolie veuve, avait prétexté trahir son peuple, et avait apporté au général Holopherne, conquis par sa beauté, des gâteaux au fromage salé (Selon la version juive) pour l’assoiffer. Elle lui avait ensuite servi abondamment du vin. Le général était arrivé à un tel état d’ébriété qu’il s’était assoupi et qu’elle en avait profité pour lui trancher la tête avec sa propre épée. Judith avait alors remis alors la tête d’Holopherne aux habitants de son village, Béthulie, qui l’avaient accrochée à leur muraille. (En parallèle, Judas Maccabée avait suspendu la tête de Nicanor à l’enceinte de la citadelle de Jérusalem).Les israélites lancèrent une attaque surprise sur l’armée sans chef (c’est le cas de le dire) et sortirent vainqueurs.
En l’honneur de Judith nous mangeons des plats lactés durant Hanoukka.

judithkhanukia