Histoires de kukhn

En yiddish, un gâteau, sans autre précision, se dit « a kukhn ».
Un petit gâteau se dit « a kikhl ». Mais si se sont des petits gâteaux préparés par votre maman, alors il faut mettre de l’affection en plus et on dira « kikhelekh ». C’est ceux-là qu’on déguste « mit a gloz tey mit tsitrin », quand des amis viennent rendre visite. « Vous prendrez bien un cinquième petit gâteau, Madame Goldszteyn! »
Si c’est un petit gâteau rond et plat, on dira « a pletsl ». Le même mot désigne aussi un petit pain rond en forme de galette.
Un gâteau au sucre est un « tsuker- gebeks ».
Un gâteau farci à la viand est un « pirog ».
Un gâteau fourré aux fruits s’appelle « a flodn », et s’il est petit « a fledl ».
MAIS, un gâteau aux fruits est un « shtrudl » et un gâteau aux pommes « an epl shtrudl ».
Et comment dit-on le meilleur strudel du monde, celui de votre « mame » ou de votre « bobe »? « A shtrudl fun shtrudl-land » = un strudel du pays des strudel.

6 – LA RECETTE DU JEUDI : EPL KUKhN (gâteau aux pommes) meringué

22 – LA RECETTE DU JEUDI : PUTER KUKhN (gâteau au beurre)

12 – LA RECETTE DU JEUDI : EPL ShTRUDL (tourte aux pommes)

47 – LA RECETTE DU JEUDI : PUTER KUKhN, gâteau au beurre (Alsace)