Les prépositions yiddish

Les prépositions yiddish par l’exemple par Charles Goldszlagier

Des exemples de phrases pour mieux comprendre l’emploi des différentes propositions.

 » פֿון « ; fun

1.  » פֿון פּאַריז ביז ירושלים  »
fun Pariz biz Yerushalayim
de Paris à Jérusalem

2.  » אַרױסנעמען טעפּלעך פֿון אױװן  »
aroysnemen teplekh fun oyvn
sortir des tasses du four

3.  » שטאַמען פֿון פּױלן  »
shtamen fun poyln
être originaire de Pologne

4.  » אַ מהלך פֿון צװאָנציק קילאָמעטער  »
a mehalekh fun tsvontsik kilometer
une distance de vingt kilomètres

5.  » פֿון אײן עק װעלט ביזן צװײטן  »
fun eyn ek velt bizn tsveytn
d’un bout du monde à l’autre

6.  » אַראָפּ פֿון גלײַכן װעג  »
arop fun glaykhn veg
sorti du droit chemin

7.  » זיך אַרױסשלאָגן פֿון קאָפּ  »
zikh aroysshlogn fun kop
se sortir de la tête (littéralement: se chasser de la tête)

8.  » אַראָפּ פֿון זינען  »
arop fun zinen
qui a perdu la tête (littéralement: tombé de l’esprit)

9.  » אַ רױסגעין פֿון די כּלים  »
aroysgeyen fun di keylim
sortir de ses gonds (littéralement: sortir des outils)

10.  » אַרױסשפּרינגען פֿון דער אײגענער הױט  »
aroysshpringen fun der eygener hoyt
être choqué (littéralement: sauter hors de sa propre peau)

11.  » דאָס פֿישעלע ין טײַכעלע יז נאָך װײַט פֿון בײַכעלע  »
dos fishele in taykhele iz nokh vayt fun baykhale
il y a loin de la coupe aux lèvres (littéralement: le petit poisson dans la petite rivière est encore loin du petit ventre)

12.  » אַ מעשׂה פֿון אַמאָל  »
a mayse fun amol
une vieille histoire (littéralement: une histoire d’autrefois)

13.  » פֿון מײַן קומען קײן אַרץ-ישׂראל  »
fun mayn kumen keyn erets-yisroël
depuis mon arrivée en Israël

14.  » די יאָרן פֿון פֿאַר די מלחמה  »
di yorn fun far di milkhome
les années d’avant-guerre

15.  » פֿון פֿאַרן עמיגרירן קײן אַמעריקע  »
fun farn emigrirn keyn amerike
d’avant l’émigration en Amérique

16.  » ציטערן פֿון שרעק  »
tsitern fun shrek
trembler de peur

17.  » זיך קײַקלען פֿון געלעכטער  »
zikh kayklen fun gelekhter
se tordre de rire (littéralement: se rouler de rire)

18.  » פֿון פֿיל רײדן קומט אַרױס לײדן  »
fun fil reydn kumt aroys leydn
trop parler nuit (littéralement: de beaucoup de paroles, il sort beaucoup d’ennuis

19.  » חלומען פֿון אַ בעסערער װעלט  »
kholemen fun a beserer velt
rêver d’un monde meilleur

20.  » חוזק מאַכן פֿונעם שלימזל  »
khoyzek makhn funem shlimazl
se moquer du malchanceux

21.  » אַ שטיק סחורה פֿון פֿינף מעטער  »
a shtik skhoyre fun finf meter
un morceau de tissu de cinq mètres

22.  » אַ זקן פֿו ן עטלעכע און זיבעציק יאָר  »
a zokn fun etlekhe un zibetsik yor
un vieillard de soixante dix et quelques années

23.  » אַ באַגעגעניש פֿון אַ פּאָר מינוט  »
a bagegenish fun a por minut
une rencontre de quelques minutes

24.  » אַ קלײד פֿון זײַד  »
a kleyd fun zayd
une robe de soie

25.  » מלבּושים פֿון אַטלעס  »
malbushim fun atles
des vêtements de satin

26.  » אַ מענטש יז אַמאָל שטאַרקער פֿון אײזן און אַמאָל שװאַכער פֿון אַפֿליג  »
a mentsh iz amol shtarker fun ayzn un amol shvakher fun a flig
un homme est parfois plus fort que le fer et parfois plus faible qu’une mouche

27.  » דאָס שענסטע קינד פֿון דער גאַנצער משפּחה  »
dos shenste kind fun der gantser mishpokhe
le plus bel enfant de toute la famille

28.  » אַלץ װערט באַשײנט פֿון דער זון  »
alts vert basheynt fun der zun
tout est illuminé par le soleil

29.  » ער יז פֿאַרגעסן עגװאָרן פֿון גאָט ון פֿון לײַט  »
er iz fargesn gevorn fun got un fun layt
il fut oublié de Dieu et des hommes

30.  » ער יז פֿון די נגידים פֿון שטעטל  »
er iz fun di negidim fun shtetl
il fait partie des richards du village

31.  » פֿון קערנדלעך אַ הײַפֿעלע, פֿון טראָפּנדלעך אַ טײַכעלע.  »
fun kerndlekh a hayfele, fun tropndlekh a taykhele
les petites ruisseaux font les grandes rivières (littéralement: avec des petites graines un petit tas, avec des petites gouttes un ruisselet)

32.  » אַ מזל פֿון אַ גביר  »
a mazl fun a gevir
une chance de richard

33.  » אַ װעלט פֿון פֿעלדער ון װעלדער  »
a velt fun felder un fun velder
un monde de champs et de forêts

34.  » גאָט פֿון אברהם, פֿון יצחק און פֿון יעקב, באַהיט מיך און דײַן פֿאָלק ישראַל  »
got fun avrom, fun yitskhok un fun yankef, bahit mikh un dayn folk yisroel
Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, protège-moi et ton peuple Israël

35.  » בעסער אַ פּאַטש פֿון אַ חכם אײדער אַ קוש פֿון אַ נאַר  »
beser a patsh fun a khokhem, eyder a kush fun a nar
mieux vaut la gifle d’un sage que le baiser d’un imbécile

 

 » אין  » = in

36.  » קײן בעסער אָרט יז ניטאָ אין דער װעלט װי די הײם  »
keyn beser ort iz nito oyf der velt vi di heym
il n’y a pas de meilleur endroit au monde que chez soi

37.  » עמיגרירן אין אַרגענטינע  »
emigrirn in argentine
émigrer en Argentine

38.  » אונטערטונקען זיך אין ימ-התּלמוד  »
untertunken zikh in yam-hatalmud
se plonger dans la mer du talmud

39.  » גײן אין פֿײַער אין אין װאַסער  »
geyn in fayer un in vaser
braver tous les dangers (littéralement: aller dans le feu et dans l’eau)

40.  » תּירה אין קעפּעלע, קאַשע אין טעפּעלע  »
toyre in kepele, kashe in tepele
torah dans la tête, bouillie dans l’assiette

41.  » עס קלאַפּט אַ צאָן אין אַ צאָן  »
es klapt a tson in a tson
claquer des dents

42.  » שלאָגן זיך קאָפּ אין װאַנט  »
shlogn zikh kop in vant
se cogner la tête contre les murs

43.  » אױסגעפּוצט אין עסיק און אין האָניק  »
oysgeputst in esik un in honik
sur son 31 (lit: pomponné de vinaigre et de miel)

44.  » ניט צומאַכן קײן אױג אין יענער נאַכט  »
nit tsumakhn keyn oyg in yener nakht
ne pas fermer l’oeil de la nuit

45.  » שטײן אין געהאַקטע צרותּ  »
shteyn in gehakte tsores
avoir un paquet d’ennuis

46.  » גלײבן אין מענטשן  »
gleybn in mentshn
croire aux hommes

47.  » זיך דערמאַנען אין די יונגע יאָרן  »
zikh dermanen in di yunge yorn
se souvenir de ses jeunes années

48.  » םגולגל װערן אין אַ הונט  »
megulgl vern in a hunt
se métamorphoser en chien

49.  » נעמען אָנטײל אין יענעמס לײַדן  »
nemen onteyl in yenems laydn
compatir aux souffrances d’autrui

50.  » אַרײַנפֿאַלן אין מרה-שחורה  »
araynfaln in moreshkhoyre
sombrer dans la mélancolie

 

 » אױף  » = oyf

51.  » גײן אױף דער גאַס  »
geyn oyf der gas
marcher dans la rue

52.  » װױן אױפֿן צװײטן גאָרן  »
voynen oyfn tsveytn gorn
habiter au deuxième étage

53.  » אױפֿן פּריפּעטשיק ברענט אַ פֿײַערל  »
oyfn pripetshik brent a fayerl
sur le fourneau brûle une petite flamme

54.  » אײנער האָט עס אױף דער לונג, דער אַנדערער אױף דער צונג  »
eyner hot es oyf der lung, der anderer oyf der tsung
chez l’un c’est le poumon, chez un autre la langue

55.  » שטײן אױף הײסע קױלן  »
shteyn oyf heyse koyln
être sur des charbons ardents

56.  » פֿאַרטיק מאַכן אױף מאָרגן  »
fartik makhn oyf morgn
finir pour demain

57.  » אַרױספֿאָרן אױפֿן גאַנצן זומער  »
aroysforn oyfn gantsn zumer
partir pour tout l’été

58.  » זיך האָדעװען אױף טרוקן ברױט  »
zikh odeven oyf trukn broyt
être au pain sec

59.  » האַנדלען אױף לינק  »
handlen oyf link
faire du marché noir (lit: commercer à gauche)

60.  » רעדן אױף מאַמע-לשון  »
redn oyf mame-loshn
parler en yiddish

61.  » טױב זײַן אױף אײן אױער  »
toyb zayn oyf ein oyer
être sourd d’une oreille

62.  » טױגן אױף כּפּרות  »
toygn oyf kapores
ne servir à rien, être bon à jeter

63.  » זיך האַלטן אױף אַ האָר  »
zikh haltn oyf a hor
ne tenir qu’à un fil (cheveu)

64.  » בעטן אױף אַ גוט יאָר  »
betn oyf a gut yor
prier pour une bonne année

65.  » קומען אױף לעקעך און בראַנפֿן  »
kumen oyf lekekh un branfn
arriver pour les réjouissances (lit: venir pour le lekekh et la vodka)

66.  » דו דאַרפֿסט געבן אַ קװעטש אױפֿן « אָנטײל » קנעפּל  »
du darfst gebn a kvetsh oyfn « onteyl » knepl
tu dois cliquer sur le bouton « participe »

67.  » ניט האָבן אױף שבּת  »
nit hobn oyf shabes
être pauvre (lit: ne pas avoir assez pour faire le shabbat)

68.  » שטודירן אױף דאָקטער  »
shtudirn oyf dokter
faire médecine

69.  » ניטאָ קײן טראָפּנס אױף האַרצװײטיק  »
nito keyn tropns oyf hartsveytik
il n’y a pas de médicaments contre les peines de coeur (tropns = gouttes)

70.  » איבערלאָזן די שטוב אױף הפֿקר  »
iberlozn di shtub oyf hefker
laisser la maison à l’abandon

71.  » אױף נסים טאָר מען זיקה ניט פֿאַרלאָזן  »
oyf nisim tor men zikh nit farlozn
on ne doit pas compter sur des miracles

72.  » אַכטונג געבן אױף די קינדער  »
akhtung gebn oyf di kinder
surveiller les enfants

73.  » ברוגז װערן אױפֿן חבר  »
broyges vern oyfn khaver
se fâcher avec son ami

74.  » !אַ געזונט אױף אײַך  »
a gezunt oyf aykh!
bonne santé!

75.  » !אַ בראָך אױף דיר און אױף דײַן גאַנצער טרײפֿענער משפּחה  »
a brokh oyf dir un oyf dayn gantser treyfener mishpokhe!
malheur à toi et à toute ta famille de batards!

 

« פֿאַר » = far

76.  » !אײנער פֿאַר אַלע, אַלע פֿאַר אײנעמ  »
eyner far ale, ale far eynem!
un pour tous, tous pour un!

77.  » טאָן אַלץ פֿאַר די קינדער  »
ton alts far di kinder
tout faire pour les enfants

78.  » איטלעכער פֿאַר זיך, גאָט פֿאַר אונדז אַלע  »
itlekher far zikh, got far undz ale
chacun pour soi et Dieu pour tous

79.  » ער איז פֿאַר מיר ניט קײן חבר  »
er iz far mir nit keyn khaver
il n’est pas mon ami

80.  » פֿאַר אַ הונגעריק בײַכל איז קירבעס אױך אַ מאַכל  »
far a hungerik baykhl iz kirbes oykh a maykhl
ventre affamé, se régale d’une citrouille

81.  » אַן אױג פֿאַר אַן אױג, אַ צאָן פֿאַר אַ צאָן  »
an oyg far an oyg, a tson far a tson
oeil pour oeil, dent pour dent

82.  » פֿאַר קײן געלט אױף דער װעלט  »
far keyn gelt oyf der velt
pour rien au monde

83.  » פֿאַר זײַנע יאָרן איז ער הױך געװאַקסן  »
far zayne iorn iz er hoykh gevaksn
il a beaucoup grandi pour son âge

84.  » פֿאַר אַ גנב איז קײן שלאָס פֿאַראַן  »
far a ganef iz keyn shlos faran
aucune serrure ne résiste à un voleur

85.  » װער עס טױגט ניט פֿאַר זיך, דער טױגט ניט פֿאַר יענער  »
ver es toygt nit far zikh, der toygt nit far yener
qui ne convient pas pour soi, ne convient pas pour autrui

86.  » ?װאָס איז פֿלינקער פֿאַר אַ מױז  »
vos iz flinker far a moyz?
qu’est-ce qui est plus agile qu’une souris?

87.  » אַז מען אַנטלױפֿט פֿאַר פֿײַער, באַגעגנט מען דאָס װאַסער  »
az men antloyft far fayer, bagegnt men dos vaser
quand on se sauve devant le feu, on rencontre l’eau

88.  » דינגען זיך פֿאַר אײער  »
dingen zikh far eyer
marchander pour des oeufs

89.  » כאַפּן גאָט פֿאַר דער באָרד  »
khapn got far der bord
attraper Dieu par la barbe

90.  » אַז מען װאַרפֿט פֿאַר זיך, געפֿינט מען הינטער זיך  »
az men varft far zikh, gefint men hinter zikh
quand on jette devant soi, on trouve derrière soi

 

« בײַ » = bay

91.  » שטײן בײַם טײַך און בעטן אַ טרונק װאַסער  »
shteyn baym taykh un betn a trunk vaser
être à côté de la rivière et demander une gorgée d’eau

92.  » שטײן בײַם כּותל מערבי  »
shteyn baym koysl-marovi
se tenir près du Mur des Lamentations

93.  » זײַן בײַם זײדן  »
zayn baym zeydn
être chez le grand-père

94.  » ניט לײענען בײַם עסן  »
nit leyenen baym esn
ne pas lire pendant le repas

95.  » בײַ אַ בריה אַ װײַב האָט דער מאַן אַ סהײנע באָרד  »
bay a berye a vayb, hot der man a sheyne bord
quand l’épouse est une bonne ménagère, le mari a une belle barbe

96.  » בײַ אַ פֿױלן װאַקסט דער װעג אונטער די פֿיס  »
bay a foyln vakst der veg unter di fis
la route pousse sous les pieds du paresseux

97.  » בײַ אַ פֿערד קוקט מען אין די זײן, בײַ אַ מענטש – אױפֿן שׂכל  »
bay a ferd kukt men in di tseyn, bay a mentsh – oyfn seykhl
on juge un cheval à ses dents, un homme – à son intelligence

98.  » בײַ גאָט איז אַלץ מעגלעך  »
bay got iz alts meglekh
à Dieu, tout est possible

99.  » דער מענטש איז בײַ זיך אַלײן פֿאַרנאַרט  »
der mentsh iz bay zikh aleyn farnart
l’homme se leurre soi-même

100.  » בײַ מיר ביסטו שײן, בײַ מיר האָסטו חן, בײַ מיר ביסטו טײַערער װי גאָלד  »
bay mir bistu sheyn, bay mir hostu khen, bay mir bistu tayerer vi gold
pour moi tu es belle, pour moi tu as du charme, pour moi tu es plus précieuse que l’or

 

 » מיט  » = mit

101.  » שרײַבן קאָטשערעס מיט לאָפּעטעס «

shraybn kotsheres mit lopetes
écrire en pattes de mouche, (lit: écrire des tisonniers et des pelles)

102.  » קובעבע מיט קאַטשקעמילך  »
kubebe mit katshkemilkh
balivernes (lit: poivre à queue et lait de canard)

103.  » דער אָרעמאַן מיט זײַנע בעבעכעס  »
der oreman mit zayne bebekhes
le miséreux avec ses haillons

104.  » אַ דין-תּירה מיטן װינט  »
a dintoyre mitn vint
une affaire sans fondement (lit: un procès rabbinique contre le vent)

105.  » מיט אַ נאַר איז אַ אײביקע צער  »
mit a nar iz a eybike tsar
un imbécile est un chagrin sans fin

106.  » לאַכן מיט טרערן  »
lakhn mit trern
rire aux larmes

107.  » סטראַשען מיט באַשטראָפֿן  »
strashen mit bashtrofn
menacer de punition

108.  » פּינטלען מיט די אָיגן  »
pintlen mit di oygn
ciller des yeux

109.  » קריצן ם יט די צײן  »
kritsn mit di tseyn
grincer des dents

110.  » האָרעװען מיטן ביטערן שװײס  »
horeven mitn bitern shveys
s’épuiser au travail (lit: trimer avec la sueur amère)

111.  » יידל מיטן פֿידל, בערל מיטן באַס  »
yidl mitn fidl, berl mitn bas
Yidl et son violon, Berl et sa contrebasse

112.  » אַז מע בריט זיך אָפּ מיט הײסן, בלאָזט מען אױפֿן קאַלטן  »
az me brit zikh op mitn heysn, blozt men oyfn kaltn
chat échaudé craint l’eau froide (lit: quand on se brule avec du chaud, on souffle sur le froid)

113.  » מיט ברױט און קרױט פֿאַרטרײַבט מען די נױט  »
mit broyt un kroyt fartraybt men di noyt
avec du pain et du chou, on chasse la pénurie

114.  » ?מיט װאָס הײבט זיך אָן דער טױט און מיט װאָס לאָזט ער זיך אױס  »
mit vos heybt zikh on der toyt un mit vos lozt er zikh oys?
Où commence la mort et où s’arrête-t-elle?

115.  » דער שוסטער מיט אַ נאָל און דער שנײַדער מיט אַ שער  »
der shuster mit a nol, der shnayder mit a sher
le cordonnier et son alene, le tailleur et ses ciseaux

 

 » צו  » = tsu

116.  » גײן זום רבין  »
geyn tsum rebn
aller voir le rebbe

117.  » אָננעמען פֿאַר אַן אױער און צופֿירן צו דער טיר  »
onnemen far an oyer un tsufirn tsu der tir
attraper par une oreille et conduire à la porte

118.  » דער װײַטסטער װעג איז צו דע עיגענער קעשענער  »
der vaytster veg iz tsu der eygener keshene
le chemin le plus long est celui de sa propre poche

119.  » פֿאָרן צו קריגן ירושה און באַצאָלן פֿאַר דער קבורה  »
forn tsu krign yerushe un batsoln far der kvure
partir chercher l’héritage et payer l’enterrement

120.  » !אַז אָך און װײ איז צו מײַנע יאָרן  »
az okh un vey iz tsu mayne yorn!
pauvre de moi! (lit: malheur de malheur à mes années!)

121.  » פֿאַרבעטן צו דער סעודה  »
farbetn tsu der sude
inviter au repas de fête

122.  » עס פֿעלט אים צום רומל  »
es felt im tsum ruml
(iron) il ne lui manque plus que ça pour être heureux; (lit: il ne lui manque qu’une carte pour avoir un flush)

123.  » מאַכן אַ סוף צו אַזעלכע פֿירונגען  »
makhn a sof tsu azelkhe firungen
en finir avec de tels comportements

124.  » איבערלאָזן יענעם צו זײַן גורל  »
iberlozn yenem tsu zayn goyrl
abandonner l’autre à son destin

125.  » שטרעבן צו אַן אומדערגרײכלעכן אידעאַל  »
shtrebn tsu an umdergreykhlekhn ideal
aspirer à un idéal impossible à atteindre

 

 » איבער  » = iber

126.  » האָבן אַ דאַך איבערן קאָפּ  »
hobn a dakh ibern kop
avoir un toit au-dessus de la tête

127.  » אַװעקשטעלן דאָס פּינטל איבערן שין  »
avekshteln dos pintl ibern shin
mettre les points sur les i (lit: mettre le point sur le shin)

128.  » אַרומפֿאָרן איבער דער ברײטער װעלט  »
arumforn iber der breyter velt
parcourir le vaste monde

129.  » ?װי קומט די קאַץ איבערן װאַסער  »
vi kumt di kats ibern vaser?
comment s’en sortir? (lit: comment le chat va-t-il traverser la rivière?)

130.  » איבער אַ נידערקן צױם שפּרינגען אַלע ציגן  »
iber a niderikn tsoym shpringen ale tsign
trop facile! (lit: quand la clôture est basse, toutes les chèvres savent sauter par-dessus)

131.  » באַרימט װערן איבער דער לענג אין איבער דער ברײט פֿון לאַנד  »
barimt vern iber der leng un iber der breyt fun lang
devenir célèbre à travers tout le pays (lit: sur la longueur et sur la largeur)

132.  » װערן רױט יבער די אױערן  »
vern royt iber di oyern
rougir jusqu’aux oreilles

133.  » פֿאַרליבט איבער די אױערן  »
farlibt iber di oyern
follement amoureux (lit: amoureux par-dessus les oreilles)

134.  » איבער די הונדערט-און-צװאַנציק אין גן-עדן  »
iber di hundert-un-tsvantsik in gan-eydn
après cent vingt ans au paradis

135.  » חן גײט איבער שײן  »
kheyn geyt iber sheyn
le charme survit à la beauté

136.  » פֿאַלן איבער אַ שטרױ  »
faln iber a shtroy
trébucher sur une brindille

137.  » אַ בּרוגז איבער אַן אומפֿאַרשטענדעניש  »
a broyges iber an umfarshtendenish
une fâcherie sur une incompréhension

138.  » איבער אַ הון און אַ האָן איז דער בּית-המקדש חרוב געװאָרן  »
iber a hun un a hon iz der beysamikdesh khorev gevorn
petites causes, grands effets (lit: pour une poule et un coq, le temple de Jérusalem fut détruit)

139.  » רחמנות האָבן איבער אַ קאַליקע  »
rakhmones hobn iber a kalike
avoir pitié d’un handicapé

140.  » איבער אַ קלײן שרײַפֿעלע קען קאַליע װערן די גאַנצע מאַשין  »
iber a kleyn shrayfele ken kalye vern di gantse machin
pour une petite vis, toute la machine peut tomber en panne

 

 » אָן  » = on

141.  » זיך האַלטן אָן דער מאַמעס פֿאַרטעך  »
zikh haltn on der mames fartekh
s’accrocher aux jupons de sa mère (lit: au tablier de sa mère)

142.  » אַ מעסער שאַרפֿט זיך אָן אַ מעסער  »
a meser sharft zikh on a meser
le couteau s’affûte sur le couteau

143.  » װען די כּלה איז אױף דער צײַט, קוקן די מחותּנים אָן דער זײַט  »
ven di cale iz oyf der tsayt, kukn di mekhutonim on der zayt
quand la jeune mariée est proche du terme, les beaux-parents regardent ailleurs

144.  » זיך שלאָגן קאָפּ אָן שטײן  »
zikh shlogn kop on shteyn
se cogner la tête contre les pierres

145.  » אַן אײזל דערקענט מען אָן די לאַנגע אױערן, אַ נאַר אָן דער לאַנגער צונג  »
an eyzl derkent men on di lange oyern, a nar on der langer tsung
on reconnait l’âne à la longueur de ses oreilles, l’imbécile à la longueur de sa langue

 

 » אַרום  » = arum

146.  » שטײן אױף דער װאַך אַרום דעם קיבוץ  »
shteyn oyf der vakh arum dem kibuts
monter la garde autour du kibboutz

147.  » דאָס קאָסט אַרום אַ הונדערטער  »
dos kost arum a hunderter
cela coûte environ un billet de cent

148.  » פֿירן אַ װיכּוח אַרום פֿאַר װעמען צו שטימען בײַ די װאַלן  »
firn a vikuekh arum far vemen tsu shtimen bay di valn
mener un débat sur pour qui voter aux élections

149.  » זיך מתװכּח זײַן אַרום דער סהװערער עקאָנאָמישער סיטוציע  »
zikh misvakeyekh zayn arum der shverer ekonomisher situatsye
polémiquer sur la situation économique difficile

150.  » זיך קריגן אַרום די הוצאַות  »
zikh krign arum di oytses
se disputer sur les dépenses

 

 » דורך » = durkh

151.  » פֿאָרן דורכן גאַנצן מדבּר  »
forn durkhn gantsn midber
traverser tout le désert

152.  » אַ שטראַל ליכט ברעכט זיך דורך דעם ייאוש װאָס האָט זײ אַרומגענומען  »
a shtral likht brekht zikh durkh dem yeyesh vos hot zey arumgenumen
un rayon de lumière s’infiltre à travers le désespoir qui les enveloppait

153.  » דורך דעם קלײנעם מײַזעלע איז דער מעכטיקער לײב אַרױס פֿון דער נעץ  »
durkh dem kleynem mayzele iz der mekhtiker leyb aroys fun der nets
grâce à la petite souris, le puissant lion s’est dégagé du filet

154.  » דורך אַ פּאַרטאַטש װעט אין ניװעץ גײן די גוטע סחורה  »
durkh a partatsh vet in nivets geyn di gute skhoyre
à cause d’un maladroit, la bonne marchandise sera perdue

155.  » געראַטעװעט װערן דורך די פּעקלעך װאָס חברים האָבן אַרײַנגעשיקט אין לאַגער  »
geratevet vern durkh di peklekh vos khaveyrim hobn arayngeshikt in lager
être sauvé par les paquets envoyés au camp par des amis

 

 » הינטער  » = hinter

156.  » קוקט מען פֿאַר זיך איז שלעכט, קוקט מען הינטער זיך איז נאָך ערגער  »
kukt men far zikh iz shlekht, kukt men hinter zikh iz nokh erger
quand on regarde devant soi, c’est mauvais, quand on regarde derrière soi, c’est encore pire

157.  » הינטערן בראַנפֿן באַהאַלט זיך דער נאַר  »
hintern branfn bahalt zikh der nar
derrière la vodka se cache l’imbécile

158.  » די כּװנה הינטער זײַן גוטסקײט איז אונדז אָפּצונאַרן  »
di kavone hinter zayn gutskeyt iz undz optsunarn
le but, derrière sa bonté, est de nous tromper

159.  » פֿון הינטער זײַן סטראַשען קוקט אַרױס זײַן מורא פֿאַר אונדז  »
fun hinter zayn strashen kukt aroys zayn moyre far undz
derrière ses menaces perce sa peur de nous

160. « ! װײ װאָס עס טוט זיך הינטער די הרי-חושך  »
vey vos es tut zikh hinter di hore-khoyshekh!
il s’en passe de belles au bout du monde!

 

 » װעגן  » = vegn

161.  » קײנער דאַרף ניט װיסן ניט װעגן אונדזערע פֿרײדן, ניט װעגן אונדזערע לײדן  »
keyner darf nit visn nit vegn undzere freydn, nit vegn undzere leydn
personne ne doit rien savoir, ni de nos joies, ni de nos peines.

162.  » די צוקונפֿט װאָס װעגן איר חלומט מען אַזױ פֿיל  »
di tsukunft vos vegn ir kholemt men azoy fil
le futur dont on rêve tant

163.  » מע דאַרף אַ טראַכט טאָן װעגן נעמען עפּעס אין מױל אַרײַן  »
me darf a trakht ton vegn nemen epes in moyl arayn
il faut penser à manger un morceau (lit: à prendre quelque chose dans la bouche)

164.  » שרײַבן װעגן אַ װיכטיקן ענין  »
shraybn vegn a vikhtikn inyen
écrire sur un sujet important

165.  » רעדן װעגן פֿאַראַיאָריקן שנײ  »
redn vegn farayorikn shney
parler de choses sans importance (lit: parler de la neige de l’an dernier)

Imprécations Yiddish

1. ! שטײנער דיר אױפֿן האַרצן =
Shteyner dir oyfn hartsn ! = 
Que tu aies des pierres sur ton cœur !

Et sa variante :

2. ! שטײנער דיר אין די בײנער = Shteyner dir in di beyner ! = Que tu aies des pierres dans tes os!

Ouille, ça pèse lourd!


THEME MALADIE

-hits: fièvre

Toute une série d’imprécations ont un rapport à la maladie et à la douleur qu’on souhaite généreusement à celui à qui on en veut. Ce n’est pas propre au yiddish, d’ailleurs. Dans les temps anciens, en français, on souhaitait à l’autre la male mort.

J’ai pensé qu’il serait pas mal de regrouper ces très nombreuses malédictions par théme. Celui-ci ( la maladie) est très riche.

3. !רעדן זאָלסטו פֿון היצ = redn zolstu fun hits ! = Que la fièvre te prenne jusqu’au délire! ( textuellement : que tes paroles viennent du délire)

Il s’agit bien du délire provoqué par la très forte fièvre: hits.


קדחת= kadokhes

Ce terme populaire ( non scientifique) désignait en yiddish les maladies à fièvres intermittentes , type paludisme ( malaria), cela correspond un peu à ce que nous appelions autrefois fièvre tierce, fièvre quarte ou tout simplement  » les fièvres »

En yiddish, au sens figuré, cela signifie aussi  » des clopinettes, rien du tout »

On trouve ça dans la chanson  » ot azoy neyt a shnayder  »

» Er hot kadokhes nit keyn gelt » = de l’argent , il en a des clopinettes … Ou keyn broyt ( le pain)

Au sens propre, la maladie, le mot entre dans plusieurs imprécations avec de nombreuses variantes … Vous pourrez compléter avec celles que vous connaissez sur ce fil…

4. ! כּריגן זאָלסטו די קדחת = krign zolstu di kadokhes ! = Que tu t’attrapes les fièvres !

5. ! קדחת דיר אין די בײנער = kadokhes dir in di beyner ! = Les fièvres dans tes os!

C’est là qu’on peut, je crois, les souhaiter dans le ventre, la tête, les bras, les épaules et là où le cœur nous en dit… Chacun laissait parler son imagination…

Quelle variante connaissez-vous ?

6. !  צען הײַזער זאָלסטו האָבן , אין יעדן הױז צען שטיבעלעך , אין יעדן שטיבעלע צען בעטלעך , און קדחת זאָל דיך װאַרפֿן פֿון אײן בעט אינעם צװײטן ! = Tsen hayzer zolstu hobn, in yedn hoyzl tsen shtibelekh, in yedn shtibele tsen betlekh un kadokhes zol dikh varfn fun eyn bet inem tsveytn != Que tu aies dix maisons, dans chaque maison dix chambres, dans chaque chambre dix lits et que…les fièvres te fassent te rouler d’un lit dans l’autre…!

Comme en yiddish et en amour-haine on ne compte pas, la variante existe avec hundert …cent maisons, cent chambres dans chaque maison et cent lits dans chaque chambre afin qu’on puisse se tourner, se révulser, se tortiller de l’un à l’autre ..de fièvre ….


Frantsn = un mot pluriel pour les maladies vénériennes, plus spécialement la syphilis , transmises , pensait-on, par les Français … פֿראַנצן

La souhaiter à l’autre, c’était de plus, sous-entendre qu’il avait des moeurs relâchées…

Où l’on voit aussi que c’était un peu assimilé à la lèpre…

7. frantsn zoln dikh oyfesn un di noz zol dir aropfaln ! = ! פֿראַנצן זאָלן דיך אױפֿעסן און די נאָז זאָל דיר אַראָפּפֿאַלן = Que la syphilis te ronge ( te dévore) et que ton nez tombe !

8. frantsn zoln esn dayn layb ! = ! פֿראַנצן זאָלן ע סן דײַן לײַב = Que la syphilis te dévore le corps ( les chairs) !

Ces deux-là n’apparaissent pas chez Michael Wex


baysenish = בײַסעניש = les démangeaisons, l’urticaire

où l’on retrouve le verbe baysn = mordre. Le baysenish , ça vous ronge, vous mordille, vous démange…

9. a baysenish dir in layb ! = ! אַ בײַסעניש דיר אין לײַב = Que tu aies l’urticaire dans le corps !

Sympa

Je sens qu’à force certains mots vont s’impregner, non, s’incruster dans vos mémoires …

dos layb = le corps, la chair.


J’avais commencé par des maladies particulières au lieu de partir du général. Dans ces imprécations courantes, bien souvent, on souhaite juste à l’autre d’être malade sans entrer dans les détails . Et ceci de façon variée, directe ou par sous-entendus.

Trois mots qui évoquent la maladie :

di krenk = די קרענק = la maladie en général . L’adjectif correspondant est : krank, קראַנק = malade.

di khvarobe = די כװאַראָבע = maladie grave comme la peste di mageyfe = די מגפֿה = l’épidémie.

10.  a krenk dir in di beyner ! = ! אַ קרענק דיר ין די בײנער = Une maladie dans tes os !

11. oyb du zolst lign , zolstu krank lign = ! אױב דו זאָלסט ליגן ,זאָלסטו קראַנק ליגן= Quitte à être couché , sois couché malade !

12.  aynnemen zolstu di mise krenk ! = ! אײַננעמען זאָלסטו די מיאוסע קרענק = que tu t’attrapes la mauvaise maladie !

13.  aroystrogn zol men dikh a krankn ! = ! אַרױסטראָגן זאָל מען דיך אַ קראַנקן = Qu’on t’emporte mais malade !

14.  zolst zokhn un krenkn ! = ! זאָלסט זאָכן און קרענקן = Que tu sois bien malade !

Remarque : il s’agit d’une redondance , pour bien marquer le coup. zokhn signifie : être malade et krenkn : etre souffrant, traîner une maladie…

15. zolst krenkn in nakhes ! = ! זאָלסט קרענקן אין נחת = Que tu sois malade à plaisir ! ( avec joie). Sadique, celle-là!

16. mit krenk zolst du zikh onesen ! =!  מיט קרענק זאָלסטו זיך אָנעסן = Que tu te gaves de maladie !

17. krenkn zolstu ! = קרענקן זאָלסטו = Sois malade !

18. a khvarobe dir in gehirn ! = ! אַ כװאַראָבע דיר אין געהירן = La peste dans ton cerveau !

19. a mageyfe zol oyf dir kumen ! = ! אַ מגפֿה זאָל אױף דיר קומען = Qu’une épidémie t’attrape!

Les suivantes sont plus subtiles… La maladie est évoquée indirectement.

Quelques mots :

der retsept = דער רעצעפּט = l’ordonnance médicale

der dokter = דער דאָקטער = le médecin ( docteur)

di kleyne fleshlekh = די קלײנע פֿלעשלעך = les flacons médicinaux ( les petites fioles)

20. shreybn zol men dir retseptn ! = ! שרײבן זאָל מען דיר רעצפּטן = Qu’on soit obligé de te faire des ordonnances ( de te prescrire des médicaments…) !

21. zolst trinken nor fun di kleyne fleshlekh ! = ! זאָלסט טרינקען נאָר פֿון די קלײנע פֿלעשלעך = Que tu ne boives plus que des potions médicales !

22. a dokter zol dikh darfn ! = ! אַ דאָקטער זאָל דיך דאַרפֿן = Qu’un médecin ait besoin de toi ( tellement ton cas est grave…) !

23.  doktoyrim zoln visn fun dir un du fun di doktoyrim ! = ! דאָקטױרים זאָלן װיסן פֿון דיר און דו פֿון די דאָקטױרים = Que les médecins te connaissent bien et que toi tu les connaisses aussi !

24. keyn dokter zol dikh nisht helfn ! = ! קײן דאָקטער זאָל דיר נישט העלפֿן = Qu’aucun docteur ne puisse t’aider !


Avant de poursuivre: Charles , à juste titre , demande de citer les sources… Pas toujoujours facile pour ces compilations d’imprécations…

Il y a celles que je connais pour les avoir entendues dans la famille ou ailleurs. Celles que j’ai moi-même noté lors de lectures , convaincue d’ailleurs qu’elles existaient vraiment.

Celles que mon père avait noté sur des petits cartons de bristol ( il collectionnait ainsi expressions et proverbes, espérant peut-être un jour publier. Il n’en a rien fait et de temps en temps, je reprends ces cartons précieux et jaunis .

Puis celles que je retrouve dans plusieurs livres :

° Celui de Michael Wex, dont Daniel Sartene nous a donné un bel échantillon en le présentant,  » KVETCH » en version française.

° Leo Rosten  » Yiddish kleine Enzyklopädie  » qui est en quelque sorte la version allemande de s  » Joies du Yiddish » en français.

° Salcia Landmann : » Yiddish , das Abenteuer einer Sprache  » et  » Jüdische Anekdoten und Sprichwörter »

°  » Lomir hern gute psures » , un recueil de bénédictions et malédictions , édité en yiddish avec traduction hébreu, anglais et russe par l’Université de Jérusalem. et d’autres encore… Et puis, on les retrouve aussi sur Internet… Il y a aussi la revue électronique Mendele… bref, un tas de sources…

Et maintenant : der GESHVIR = דער געשװיר = l’abcès ou l’ulcère

Ce geshvir , on peut le souhaiter dans n’importe quelle partie du corps , avec humour !

25. a geshvir dir in boykh, in kop, in der leber, in der shpits noz! =  ! אַ געשװיר דיר אין בױך , אין קאָפּ, אין דער לעבער, אין דער שפּיץ נאָז = que tu aies un abcès dans le ventre, dans la tête, dans le foie, et au bout du nez!

der boykh = le ventre = בױך

der kop = la tête = קאָפּ

di leber = le foie = לעבער

di shpits noz = le bout du nez = שפּיץ נאָז

26. a geshvir zol zikh dir shteln ! = ! אַ געשװיר זאָל זיך דיר שטעלן = Qu’un abcès se forme en toi !

27. a geshvir zol dir vaksn oyfn pupik ! = ! אַ געשװיר זאָל דיר װאַקסן אױפֿן פּופּיק = Qu’un abcès te pousse sur le nombril !


di nikhpe = די ניכפּה .

Ce terme n’est pas si précis. Il peut tout à la fois désigner l’épilepsie , l’apoplexie ou une crise de folie furieuse. Il semble donc que le mot , en yiddish, désigne surtout une maladie aux effets spectaculaires, entraînant tremblements, transes, perte de connaissance, tétanie, etc…

d’ailleurs le verbe nikhpn zikh = ניכפּן זיך signifie tempêter, jurer …

Michael Wex dans Kvetch cite une de ces imprécations avec nikhpe , il s’en ajoute d’autres ou des variantes.

28. a nikhpe zol dikh khapn ! = ! אַ ניכפּה זאָל דיך כאַפּן = Que l’épilepsie te saisisse , t’emporte..!

29. varfn zol dikh a nikhpe ! = ! װאַרפֿן זאָל דיך אַ ניכפּה = Que l’épilepsie te renverse !

30. di popletsye zolstu bakumen ! = ! די פּאָפּלעציע זאָלסטו באַקומען = Que tu attrapes l’apoplexie …!

J’aime bien cette dernière avec l’abréviation/transformation populaire d’un mot déjà savant qui n’a rien de yiddish au départ:  » popletsye » pour apoplexie …

31. aynnehmen zolstu di mise nikhpe ! = ! אײַננעמען זאָלסטו די מיאוסע ניכפּה = Que tu attrapes la mauvaise épilepsie ..!

Toujours ce besoin de redondance pour donner plus de poids à l’imprécation: comme s’il existait une  » bonne » épilepsie…

 


rak = ראַק = le cancer

Battons le fer tant qu’il est chaud… Hier, nous avions en ligne la page de Michael Wex dans laquelle il explique que ces imprécations ne visaient jamais les maladies très graves, celles qu’on craignait le plus, comme tuberculose ou cancer. Ce qui tend à confirmer qu’on en dit bien plus qu’on ne pense, simplement pour évacuer colère et adrénaline.

Wex a sans doute raison, puisque le cancer n’est pratiquement jamais évoqué … à une exception près!

Une imprécation savoureuse et bien dans l’esprit yiddish. Il est fort possible, de mon point de vue presque certain qu’une personne ( un auteur peut-être )l’a inventée . Es makht nisht oys. Ca ne fait rien…

Cette imprécation là est attestée dans deux livres au moins, un publié par l’université de jérusalem, l’autre dont on peut voir des extraits en ligne de Lita Epstein, publié aux USA. (If You Can’t Say Anything Nice)

32. got zol dir gebn a rak mit a rekele- vestu hobn a gantsn kostyum ! = ! גאָט זאָל דיר געבן אַ ראַק מיט אַ רעקעלע ־ װעסט האָבן אַ גאַבצן קאָסטיומ = Que Dieu te donne un cancer avec un petit « cancerou » , tu seras habillé ( ça te fera le costume complet) !

Ceci est basé sur un jeu de mot :

rak = ראַק = le cancer ( le crabe aussi)

rok = ראָק = la veste ( de costume)

Mais les diminutifs yiddish étant souvent formés sur le pluriel du mot, rak et rok se retrouvent avec le même diminutif… De plus, selon les régions, la différence phonétique n’existait pas … RAK pouvait être prononcé ROK

Autrement dit, le cancer et son rejeton ( « cancérou », à la provençale) peuvent être compris en deuxième sens comme veste et veston, d’où la suite … tu seras bien habillé..


Remates = רעמאַטעס = le rhumatisme

33. remates dir in di pyates !=  ! רעמאַטעס דיר אין די פּיאַטעס  = Que tu aies des rhumatismes dans les talons ( ou dans la plante des pieds )

comprendre, « que chaque pas te fasse mal !  »

34. di fis zoln dir dinen nor oyf remates ! = ! די פֿיס זאָלן דיר דינען נאָר אױף רעמאַטעס  = Que tes jambes ne te servent que pour les rhumatismes !


Diarrhée  et maux de ventre.

35. S’zol dir shneydn bay di kishkes/ in di gederem ! = ! ס’ זאָל דיר שנײדן אין די קישקעס/ אין די געדערעם    =  Que ça te tenaille dans les intestins !

Remarque : kishkes = קישקעס  et gederem = געדערעם   sont deux synonymes pour intestins ou entrailles.

En voici une originale et..mélodique!

36. s’zol dir azoy dreyn in boykh, me zol meynen az s’iz a katerinke ! = ! ס ‘זאָל דיר אַזױ דרײען אין בױך , מע זאָל מײנען אַז ס איז אַ קאַטערינקע = Que ça se tourne et retourne dans ton ventre au point que les gens pensent qu’il s’agit d’un orgue de barbarie…

der boykh = boykh  = le ventre

di katerinke = קאַטערינקע = orgue de barbarie

Celle-ci également musicale…

37. s’zol dunern dir in boykh, vestu meynen az s’iz a humen-klaper ! = ! ס זאָל דיר דונערן אין בױך ,װעסטו מײנען אַז ס’איז אַ המן ־קלאַפּער  = Que ça tonne dans ton ventre, au point que tu crois que c’est la crécelle de Haman ( celle que les enfants agitent lors du Purim-shpil) !

38. s’zol dir kumen a yogenish ! = ! ס’ זאָל דיר קומען אַ יאָגעניש = Qu’il te vienne une  » courante  » ! Ici, le mot yogenish = précipitation , est un joli euphémisme pour la diarrhée. On trouve parfois aussi loyfenish , littéralement  » courante » .

39. a shneydenish dir in boykh ! = ! אַ שנײדעניש דיר אין בױך  = Qu’une douleur te transperce le ventre !   Du verbe shneydn = couper…

40. zol dikh haltn far dem boykh ! = ! זאָל דיך האַלטן פֿאַר דעם בױך  = Que tu te tiennes le ventre  ( de douleur ) !

41. shreyen zolstu oyf boykh  ! = ! שרײען זאָלסטו אױף בױך   = Que tu cries ( de douleur) à cause de ton ventre…! Qu’il te fasse crier de douleur…!

42. a kortsh dir in boykh ! = ! אַ קאָרטש דיר אין בױך  = Que tu aies une crampe dans le ventre !


 

Original, une maladie qui n’affecte justement pas les humains ! Quel plaisir de la souhaiter ( sans risque) à une personne trop bavarde ou dont les propos ne nous conviennent pas ( mensonge, bêtise, médisance, calomnie, etc)

pipitsh = פּיפּיטש = la pépie

Cette maladie des oiseaux se caractérise par une petite peau blanche qui recouvre alors l’intérieur du bec.

En français, lorsqu’on l’utilise pour un humain, cela signifie  » avoir grand soif » = j’ai la pépie

Ou en négatif = il n’a pas la pépie = il boit comme un trou…

Mais en yiddish, il s’agit bien de souhaiter au malencontreux bavard qu’on lui souhaite un truc, une maladie qui lui cloue … le bec

43. a pipitsh zol dit oyfvaksn oyf der tsung ! = ! אַ פּיפּיטש זאָל דיר אױפֿװאַקסן אױף דער צונג.= Que la pépie te pousse sur la langue !

di tsung = די צונג = la langue


 

Après les maladies, nous continuons à nous occuper du corps avec les malformations ou les douleurs.

THEME : MALFORMATIONS ET DOULEURS

der tson = דער צאָן = la dent

di tseyn = די צײן = les dents
der tsonveytik = דער צאָנװײטיק = le mal de dents

la première de ces imprécations, très connue , vous sera certainement familière :

44. ale tseyn zoln dir aroysfaln , nor eyner zol dir bleybn – oyf tsonveytik ! = ! אַלע צײן זאָלן דיר אַרױספֿאַלן נאָר אײנער זאָל דיר בלײבן ־ אױף צאָנװײטיק = Que tu perdes toutes tes dents ( que toutes tes dents tombent) sauf une … pour le mal de dents !

Une imprécation particulière, réservée à une femme ( crêpage de chignon par parole interposée ) :

45. in a vinterdiker nakht zoln dir raysn di tseyn un in a zumerdikn tog zolstu geyn tsu kind ! = אין אַ װינטערדיקער נאַכט זאָלן דיר רײַסן די צײן און אין אַ זומערדיקן טאָג זאָלסטו גײן צו קינד = Que par une nuit d »hiver tu aies une rage de dents ( des élancements dans les dents) et que tu accouches par une journée d’été !

Remarque :  » tu enfanteras dans la douleur »… C’était avant les travaux des Soviétiques Nikolaïev et Velvosky , avant la méthode Lamaze chez nous ( accouchement sans douleur). Accoucher par une journée torride d’été , le comble du raffinement, alors… Quant à la rage de dents en pleine nuit d’hiver!

Encore plus méchante, celle-ci puisqu’au-delà de la douleur physique du mal de dents, on souhaite à l’autre…le deuil !

46. in di zumerdike teg zolstu zitsn shive un in di vinterdike nekht zolstu zikh raysn oyf di tseyn  != אין די זומערדיקע טעג זאָלסטו זיצן שיבעת און אין די װינטערדיקע נעכט זאָלסטו זיך רײַסן אױף די צײן = Que tu restes à observer les sept jours de deuil pendant les jours d’été et que tu aies des rages de dents durant les nuits d’hiver!


 

Le nouveau thème concerne encore et toujours le corps mais pas directement au travers des maladies dénommées.

On souhaite la souffrance à l’autre, sans préciser le type de souffrance. celle-ci pourra affecter diverses parties du corps, d’où les nombreuses variantes.

der veytik = דער װײטיק = la souffrance, la douleur

47. a veytik in dir-nit ! = ! אַ װײטיק אין דיר – ניט ! = Surtout que tu n’aies pas de douleur !

C’est l’antiphrase par excellence , le ton aidant, l’auditeur sait parfaitement qu’on lui souhaite au contraire de bien souffrir !

48. a veytik in mayne soynims kep ! = ! אַ װײטיק אין מײַנע שונאימס קעפּ = Que la douleur s’abatte sur les têtes de mes ennemis !

Ici, il s’agit d’une imprécation générale …

49. a veytik dir in boykh, in hartsn, in di zaytn ! = ! אַ װײטיק דיר אין בױך , אין האַרצן , אין די זײַטן = La douleur pour toi dans le ventre, dans ton coeur, dans les côtes …!
On pourrait imaginer toute autre variante avec toute autre partie du corps.

der boykh = דער בױך = le ventre

dos harts = דאָס האַרץ = le coeur

di zayt = די זײַט = la côte.


 

Encore deux exemples insistant sur la douleur sans préciser quel endroit du corps devrait être touché.

Dans le premier, il s’agit de souhaiter une douleur …sans fin.

50. s’zol dir vey ton un s’zol nit oyfhern ! = ! ס’זאָל דיר װײ טאָן און עס זאָל ניט אױפֿהרן ! = Que ça te fasse mal et ( surtout) que cela ne cesse pas !

Pour le deuxième exemple, la saveur de cette imprécation réside dans l’énumération de la diversité de la douleur… Elle peut être délicieusement différenciée… Et l’idéal c’est de tout avoir en même temps…

51. s’zol dikh onkhapn a shtekhenish un a brekhenish, a raysenish un a baysenish ! = ! ס’זאָל דיך אָנכאַפּן אַ שטעכעניש און אַ ברעכעניש , אַ רײַסעניש און אַ בײַסעניש ! = Que tu sois saisi d’élancements, de courbatures ( sensation d’être rompu), de douleurs qui te déchirent et te mordent !

Pour bien comprendre, ces quatre types de douleurs sont dérivés de verbes :

– shtekhn = שטעכן = piquer, pourfendre
– brekhn = ברעכן = casser, rompre
-raysn = רײַסן = déchirer
– baysn = בײַסן = mordre.


 

DER HORB = gibbosité, bosse

Est-ce qu’un bossu porte malheur ou bonheur en yiddish? Paraît que par chez nous ( France), toucher la bosse du bossu porterait chance?
Cela suffirait à expliquer qu’on la souhaite généreusement… à l’autre émoticône smile

52. a horb zol dir onvaksn ! = ! אַ האָרב זאָל דיר אָנװאַקסן = Qu’il te pousse une bosse ( sur le dos), (une gibbosité , une vraie…)

der horb = דער האָרב = la bosse


 

Une douleur particulière : la CRAMPE.

Deux mots, synonymes :

דער קראַמפּ = der kramp
דער קאָרטש = der kortsh

Tous deux signifient crampe/ spasme…
Ces crampes ou spasmes , on peut les avoir à bien des endroits, du ventre aux doigts de pieds.

Voici donc quelques exemples et l’ on peut selon l’envie imaginer toutes les variantes possibles. Un brin d’imagination!

53. a kramp dir in layb ! = ! אַ קראַמפּ דיר אין לײַב = Que tu aies une bonne crampe dans le corps !

54. a kramp dir in boykh ! = ! אַ קראַמפּ דיר אין בױך = Que tu aies une bonne crampe dans le ventre !

55. a kortsh dir in di kishkes ! = ! אַ קאָרטש דיר אין די קישקעס = Que tu aies des crampes dans les intestins ..!


Hier, nous parlions de crampes dans le ventre, la suite logique sera la diarrhée , naturelle ou provoquée. Phénomène naturel, déjà évoqué dans IMPRECATIONS YIDDISH N° 11.

Une imprécation avec un mot dialectal pour diarrhée , dont je sais seulement qu’il vient du verbe drisken = דריסקען , mot très vulgaire = chier

donc : di dristsikhe := דריסציכע = la courante, la diarrhée

56. umtraybn zol dikh dristsikhe ! = ! אומטרײַבן זאָל דיך דיסציכע = Que la diarrhée ( la courante) ) te presse sans répit !

Provoquée celle-là : Et pas par n’importe quoi . L’huile de ricin, ce remède qui nous donne des sueurs froides lorsque resurgissent les souvenirs d’enfance. Donnée à forte dose, c’est un laxatif puissant, pouvant même provoquer des diarrhées mortelles. il semble que c’était un des moyens de torture préférés des Chemises noires de Mussolini…

En yiddish : ritsneyl = ריצנאײל = huile de ricin

57. azoy fil ritsneyl zolstu oystrinken ! = ! אַזױ פֿיל ריצנאײל זאָלסטו אױסטרינקען = Que tu ingurgites tant et tant d’huile de ricin !


L’enflure ! er iz geshvoln = געשװאָלן

Une étrange malédiction que de souhaiter à quelqu’un d’enfler ! Mais, en arrière-plan, il y a l’idée d’inflammation, de maladie et puis, la suite logique ( on y viendra plus tard), à force de gonfler on peut éclater… Comme cette grenouille qui voulait se faire plus grosse que le boeuf…

Toujours est-il qu’on retrouve quelques exemples imaginatifs bien sûr…

58. Geshvoln zolstu vern vi a fas ! = ! געשװאָלן זאָלסטו װערן װי אַ פֿאַס = Que tu gonfles comme un tonneau !

di/der/dos ( ça dépend des régions) fas = די/דער/דאָס פֿאַס = le tonneau

59. Geshvoln zolstu vern vi a barg ! = ! געשװאָלן זאָלסטו װערן װי אַ באַרג = Que tu gonfles comme une montagne !

der barg = דער באַרג = la montagne

Le fin du fin, car il fait référence à la culture, à l’implicite que chacun connaît sans qu’il fut nécessaire d’expliquer pour les autochtones :

60. Geshvoln zolstu vern vi der khelemer barg ! = ! געשװאָלן זאָלסטו װערן װי דער כעלעמער באַרג = Que tu enfles comme la montagne de Chelm..!

Alors, cela nous renvoie aux récits mythiques sur la ville de Chelm et de ses habitants, de leurs conseil de Sages , leurs assemblées ( aseyfe) et leur prétendue sagesse , leur logique si terre à terre qu’à la fin, ils obtiennent, bien sûr, un résultat contraire à celui recherché…

Cette montagne? Par un été torride, les habitants de Chelm n’en pouvaient plus. Ils étouffaient de chaleur, ne pouvaient plus travailler, respirer.Quoi faire? Vos ton? On convoqua comme il se doit une asife, une assemblée et nos Sages de réfléchir…

« C’est la montagne , près de la ville qui est responsable ! Elle empêche l’air de circuler dans la ville tant elle est imposante. La seule solution: la pousser un peu plus loin !  » On envoya les juifs les plus costauds, ils retroussèrent leurs manches et se mirent à pousser, pousser.

La chaleur aidant, ils se défirent du kaftan léger, de la chemise et même, Dieu leur pardonne, de la tunique de prière qu’on porte à même la peau….

Mal leur en prit, des ganovim, voleurs passèrent par là. Même un yiddisher ganev ne crache pas sur ça ! Et tout de disparaître.

Nos Chelmer, poussi, poussa, n’en pouvaient plus. Tout à coup, l’un deux réalisa : Gvalt ! nos habits ! oy a brokh !
Et cherche que je te cherche ! RIEN …

Comme tout Khelemer qui se respecte, on court voir les Sages et on convoque une assemblée pour trouver collectivement une explication au problème. On n’est pas Khelemer khokhmer pour rien !

Et de réfléchir … Enfin, la vérité , évidente, se fit jour… puisque vous avez perdu de vue vos habits, c’est que vraiment, merci ! vous avez réussi à la repousser très loin , cette montagne! Toute la kehile, la communauté vous en sera reconnaissante. Et nos habitants de Chelm, sachant la montagne éloignée , respirèrent un bon coup, découvrant à leur insu ce que les goyim appellent la méthode Coué:  » qu’il fait bon maintenant, quel air frais…  » .
Et comme on la connait cette grosse montagne de Chelm !

Pas un yid qui n’ait su de quoi il retournait… geshvoln zolstu vern vi der khelemer barg ! C’est pas rien !


THEME : FAIRE TAIRE L’AUTRE

Différentes façons de faire comprendre à un interlocuteur qu’on n’apprécie guère ce qu’il dit et qu’il ferait tout aussi bien de se taire…

61. dos moyl zol dir fun hintn shteyn ! = ! דאָס מױל זאָל דיר פֿין הינטן שטײן = Que tu portes ta bouche par derrière ! ( là où vous pensez…)

Un autre endroit:

62. dos moyl zol zikh dir shteln oyf a zayt ! = ! דאָס מױל זאָל זיך דיר שטעלן אױף אַ זײַט = que ta bouche aille se poser sur ton flanc !

Plus douloureux :

63. dos moyl zol dir aroysdreyen ! = ! דאָס מױל זאָל דיר אַרױסדרײען = que ta bouche se torde !

Plus original :

64. zol dayn motl zikh keynmol nit farmakhn un dayn hintn keynmol zikh nit efenen ! = ! זאָל דײַן מױל זיך קײנמאָל ניט פֿאַרמאַכן און דײַן הינטן קײנמאָל זיך ניט עפֿעבען = Que ta bouche ne puisse jamais se refermer et ton derrière jamais s’ouvrir !

Transformation de l’organe de la parole :

65. a hiltserne tsung zolstu bakumen ! = ! אַ הילטסערנע צונג זאָלסטו באַקומען = Que ta langue devienne de bois ! ( a prendre au sens propre, aucun rapport avec notre expression « parler la langue de bois ».  Là, il s’agit bien de voir cette langue impropre à se bouger et à parler…

66. opnemen zol dir dos loshn ! = ! אָפּנעמען זאָל דיר דאָס לשון = Que la parole ( la langue que tu parles) te sois enlevée ! = Que tu perdes l’usage de la parole, des mots…!


THEME : PERTE D’ORGANES OU DE PARTIES DU CORPS. PERTE SPONTANEE… 

Quoi de mieux après les maladies que de souhaiter à celui contre lequel on a plus qu’une dent que de le voir amputé, estropié , naturellement ou pas…

Toutes les parties du corps peuvent être concernées et l’imagination offre diverses façons de se représenter la chose…

67.  der kop zol dir arop ! = ! דער קאָפּ זאָל דיר אַראָפּ = Que tu perdes la tête ( pas par amour ! Au sens propre = qu’elle tombe par terre, se détache de ton corps )

der kop = דער קאָפּ = la tête

68. di tsung zol dir opfaln ! = ! די צונג זאָל דיר אָפּפֿאַלן = Que ta langue tombe ! ( qu’elle se détache de ta bouche)

di tsung = די צונג = la langue ( organe)

Dans cette troisième malédiction, la perte d’organe ou de membre est suggérée astucieusement :

69. ikh zol dikh zen mit a fus un du mikh mit eyn oyg ! = ! איך זאָל דיך זען אױף אײן פֿוד און דו מיך מיט אײן אױג = Que je te voies sur une seule jambe et que toi, tu me voies avec un seul oeil !

der fus = דער פֿוס = la jambe ou le pied

dos oyg = דאָס אױג = l’oeil

Perte complete des quatre membres:

70. opnemen zol dir di hent un fis  ! = ! אָפּנעמען זאָל דיר די הענט און פֿיס = Que tu perdes mains et pieds ( bras et jambes) !

71. hent un fis zoln dir opnemen ! = ! הענט און פֿיס זאָלן דיר אָפּנעמען = Que tes mains et tes pieds te tombent ( du corps) !

72. aroyskrikhn zoln dir di oygn ( fun kop) ! = ! אַרױסקריכן זאָלן דיר די אױגן ( פֿון קאָפּ) =  Que les yeux te sortent ( de la tête) !…. Au sens propre !

73. di oygn zoln dir aroys ! = ! די אױגן זאָלן דיר אַרױס = même traduction… Que les yeux te sortent de la tête !.. L’idée de sortir du corps est rendue par le coverbe ( particule verbale) : aroys.

74. aroyskrikhn zoln dir di gederem, di kishkes ! = ! אַרױסקריכן זאָלן דיר די געדערן , די קישקעס = Que les entrailles, les boyaux te sortent ( du ventre) !

75. di gederem, di kishkes zoln dir aroys ! = ! די געדערענ, די קישקעס זאָלן דיר אַרױס = idem… que les boyaux, les intestins te sortent ( du ventre) !

Plus laconique mais énergique :

76. kishkes aroys ! = ! קישקעס אַרױס = Zou! Dehors tes boyaux !!!


THEME : BRÛLURES , FEU

FAYER ! dos/ der fayer = le feu !

77. a fayer oyf dir ! = ! אַ פֿײַער אױף דיר = que le feu soit sur toi ! = Puisses-tu brûler !

78. a fayer in dayn leber ! = אַ פֿײַער אין דײַן לעבער = Le feu dans ton foie !

di leber = די לעבער = le foie

79. a fayer dir in boykh ! = אַ פֿײַער דיר אין בױך = Le feu dans ton ventre !

der boykh = דער בױך = le ventre

80. a fayer dir in dayne gederem ! = ! אַ פֿײַער דיר אין דײַנע געדערעם = le feu dans tes entrailles !

di gederem = געדערעם = les entrailles, intestins

81. a fayer zol dikh trefn ! (vi du redst) = ( אַ פֿײַער זאָל דיך טרעפֿן ! ( װי דו רעדסט = que le feu ( la foudre) te frappe ! ( quand tu parles)

82. a fayer zol dikh farbrenen  ! =  ! אַ פֿײַער זאָל דיך פֿאַרברענען = Que le feu te brûle entièrement !

83. a fayer zol zikh araynkhapn tsu dir in shtub ! = ! אַ פֿײַער זאָל זיך אַרײַנכאַפּן צו דיר אין שטוב = Que le feu s’introduise tans ta maison ! = Que l’incendie frappe ta maison !

84. a fayer zukht dikh ! = ! אַ פֿײַער זוכט דיך = litteralement = le feu te cherche…= que le feu te trouve! qu’il te consume ! …

85. brenen zolstu vi a fayer ! = ! ברענען זאָלסטו װי אַ פֿײַער = Que tu brûles comme un feu de joie !…

86. brenen zol oyf dir di fel ! = ! ברענען זאָל אױף דיר די פֿעל = Que ta peau brûle sur toi = puisses-tu brûler vif !

87. brenen zolstu oyfn fayer ! = ! ברענען זאָלסטו אױפֿן פֿײַער = Que tu brûles dans le feu !

88. brenen zolstu on strakhovke ! = ! ברענען זאָלסטו אָן סטראַכאָװקע = Que tu brûles ( toi et tes biens) et… sans contrat d’assurance !

Ici, une malédiction particulière, reflet de l’opposition violente qui a existé entre hassidim et mitnagdim ( partisans du hassidisme et partisans de l’orthodoxie) :

89. brenen zol dos ort vu der khassid shteyt ! = ! ברענען זאָל דאָס אָרט װו דער חסיד שטײט = Que le feu prenne à l’endroit où se tient le Hassid !

Ouf ! c’est chaud, tout ça …


THEME : PERTE D’ORGANES OU DE PARTIES DU CORPS . PROVOQUEES, AMPUTATIONS, ABLATIONS

Voilà qui devient plus sérieux !

90. di fis zoln dir untergehakt vern ! =!  די פֿיס זאָלן דיר אונטערגעהאַקט װערן = Qu’on te tranche les jambes !

91. aroysshlepn zol men dir di kishkes fun boykh un arumvikeln zey ibern haldz ! = ! אַרױסשלעפּן זאָל מען דיר די קישקעס פֿון בױך און אַרומװיקעלן זײ איבערן האַלדז* = Qu’on te retire les intestins du ventre et qu’on te les enroule par-dessus le cou !

92. me zol nitsn dayne kishkes oyf hengen vesh ! = ! םע זאָל נוצן דײַנע קישקעס אױף הענגען װעש = Qu’on utilise tes boyaux pour pendre le linge !

Une spontanée qui m’avait échappé :

93. di leber zol dir shtiklervayz durkh der noz aroysflien ! = ! די לעבער זאָל דיר שטיקלערװײַז דורך דר נאָז אַראָספֿליען = Que ton foie te sorte du nez par petits bouts…!

89 – LA RECETTE DU JEUDI : BLINTsES (crêpes à la viande)

www.cuisineyiddish.com

La Chandeleur est la fête (chrétienne) des crêpes. Par leur forme ronde et leur couleur dorée, les crêpes symbolisent le soleil, célébrant la fin de l’hibernation (c’est aussi la “fête de l’ours”). À ma connaissance, il n’y a pas d’équivalent chez nous, les Juifs. Nous ne sommes donc pas tenus de manger des crêpes à la Chandeleur mais ça n’est pas interdit non plus…
Nous avions déjà vu les BLINTsES au fromage (sucrées), aujourd’hui c’est le tour des crêpes à la viande (FLEYShIK) et, quitte à les choisir salées, pourquoi ne pas utiliser de la farine de sarrasin, le “blé noir” comme disent nos cousins bretons ?

INGRÉDIENTS :
• Pâte à crêpes : (pour 12 crêpes)
– 200 g de farine de sarrasin
– 30 cl d’eau
– 2 œufs entiers
– 2 c à s d’huile
– 1 pincée de sel

  • Farce :
    – 300 g de bifteck haché
    – 1 oignon haché fin
    – 2 c à s de concentré de tomate
    – 2 c à s d’huile
    – 2 gousses d’ail haché fin
    – 2 œufs entiers
    – sel, poivre
    – persil, piment ou paprika en option
    – MATsE MEL si besoin.

Dispose la farine en puits, casse les œufs et intègre le sel puis l’eau au fouet, pour obtenir une pâte lisse et sans grumeaux. Laisse reposer 1 heure.
Vérifie la fluidité de la pâte, fouette-la à nouveau et ajoute de l’eau si elle est trop épaisse.
Fais les crêpes à feu vif, sur une (ou deux) poêles plates de Ø 20 cm, légèrement huilées en versant une petite louchée de pâte en tournant bien la poêle pour les étaler sans trou.
Ne les retourne pas : fais-les dorer sur une seule face et réserve-les sur une assiette plate.
Fais revenir à la poêle l’oignon haché, dans l’huile, puis la viande durant quelques minutes, en finissant par les œufs et autres ingrédients. Ajoute un peu de MATsE MEL si trop humide.
Préchauffe le four. Dépose une bonne c à s de farce au milieu du côté non cuit de chaque crêpe, roule-la en repliant les côtés vers l’intérieur et place les BLINTsES bien huilées sur la plaque du four. Enfourne ¼ h à 180 °C. Sers bien chaud.

 

 

Retourner vers le site YPT : https://www.yiddishpourtous.com/les-recettes-d-alain-taubes

88 – LA RECETTE DU JEUDI : darnes de poisson en papillote

www.cuisineyiddish.com

On ne dispose pas forcément d’une casserole de taille adaptée à celle du poisson. La cuisson dans le four, “en papillote”, permet de cuire le poisson en entier, en filets ou en darnes. Et aussi de sublimer le goût, en particulier celui des poissons d’eau douce, les plus courants dans le YIDIShLAND. Cette cuisson permet de conserver l’eau contenue dans les aliments. Le goût du poisson est exhalé par des ingrédients confinés dans la papillote. Cette cuisson à l’étouffée est bien plus ancienne que le papier d’aluminium ou sulfurisé utilisés aujourd’hui.

INGRÉDIENTS :
– poisson (entier, en filets ou en darnes)
– oignon
– tomate
– citron
– herbes aromatiques
– huile (de tournesol)
– sel et poivre

Vide le poisson s’il est entier, lave-le et sèche-le.
Place-le au milieu d’une feuille de papier sulfurisé (de préférence, l’aluminium ayant plus tendance à coller et pouvant s’avérer malsain). Répartis les rondelles d’oignon, de citron, de tomate, les herbes aromatiques, huile, sel et poivre.
Préchauffe le four. Ferme soigneusement la papillote puis enfourne pour 20 à 30 min à 180 °C. Sers bien chaud avec des pommes de terre à l’eau.

 

Retourner vers le site YPT : https://www.yiddishpourtous.com/les-recettes-d-alain-taubes

87 – LA RECETTE DU JEUDI : sauté de veau à l’ancienne

www.cuisineyiddish.com

Un sauté de veau façon yiddish, c’est sans laitages (bien sûr) mais pas seulement : une recette de saison, simple et délicieuse…

INGRÉDIENTS : pour 5 à 6 personnes
– 1 kg de veau en tronçons (du tendron, par exemple)
– 2 oignons, ou mieux 250 g d’oignons grelots pelés entiers
– 2 c à s de ShMALTs + 1 filet d’huile
– 2 c à s de farine
– 1 carotte coupée en rondelles
– 1 verre de vin blanc
– 50 cl d’eau ou de bouillon
– 1 poignée d’estragon (si possible frais)
– sel et poivre.

Dans une cocotte, fais revenir la viande et les oignons dans le ShMALTs et un filet d’huile jusqu’à coloration. Ajoute champignons, carottes et estragon, sel et poivre, puis 1 verre de vin blanc (facultatif), saupoudre la farine, mélange bien en ajoutant l’eau. Remue quelque fois avec une cuillère en bois, en cuisant pendant 2 heures à frémissement.
Option : jaunes d’œuf pour lier le jus de cuisson, avant de servir, bien chaud avec des pommes de terre, ou du riz.

 

Retourner vers le site YPT : https://www.yiddishpourtous.com/les-recettes-d-alain-taubes