« Mes amis, Défendez-vous contre la peine, je vous en prie. Seule, donc libre, et à plus de 84 ans, il est très raisonnable d’en finir avec la vie. En fait, je suis morte en même temps que Moussa. Il me fallait encore régler quelques problèmes – c’est fini -, et surtout faire imprimer ou éditer les deux dernière œuvres qu’il avait écrites avec tout son talent, son humour et sa tendresse. Elles dureront, certes, ce que durera votre souvenir : le sachant, nous étions déjà heureux. Pourtant, je suis persuadée que les deux livres des « juifs de Damas » méritent de devenir des classiques dans leur domaine, et je souhaite ardemment que l’un de vous réussisse à leur faire obtenir la place dont ils sont dignes. Je n’aurais jamais pu suivre mon « programme » si certains d‘entre vous ne m’aviez pas soutenue aussi merveilleusement, chacun et chacune à

Ce contenu est réservé aux membres| adhérents (dont la cotisation est à jours) de l'Association des Amis de Yiddish Pour Tous. Si vous êtes déjà membre | adhérent, merci de vous identifier. Pour devenir membre |adhérent merci de vous rendre sur notre site Yiddishpourtous.com (Section ADHESION) et suivre les instructions.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis