ALICE EDINGER-BALAZSPendant le Khurbn (Shoah), le mouvement de la jeunesse sioniste hongrois s’engagea dans des opérations de résistance et de sauvetage massives. Leurs activités consistaient à avertir les autres Juifs des déportations imminentes, à fabriquer et distribuer des faux papiers et à établir des maisons sécurisées pour enfants. En 1942, l’Allemagne commença à expulser les juifs slovaques vers Auschwitz. En réponse, les sionistes hongrois apportèrent illégalement une assistance aux réfugiés juifs slovaques qui arrivaient en Hongrie en leur fournissant des hébergements, des conseils et des papiers d’identité. Une quarantaine de militants furent capturés et envoyés en prison ou dans des brigades de travail forcé. Immédiatement après l’invasion allemande de la Hongrie, le 19 mars 1944, les mouvements sionistes décidèrent que leurs membres devaient adopter des identités chrétiennes pour mener à bien leur activité de résistance. Ils commencèrent la fabrication en masse de faux papiers, y compris des cartes d’identité, des certificats de naissance et des documents militaires dans un atelier central de falsification. Les émissaires sionistes s’éparpillèrent vers les ghettos de province afin de prévenir les juifs des déportations imminentes et leur fournir des faux papiers, de l’argent et des itinéraires d’évacuation. Ils firent également passer des jeunes juifs en Roumanie et en Slovaquie au cours d’une opération appelée « Tiyul » (excursion). Beaucoup de ceux qui passèrent en Slovaquie participèrent plus tard au soulèvement slovaque. Après le coup d’état des Croix fléchées (la parti nazi hongrois), du 15 octobre 1944, la jeunesse sioniste aida, sous l’égide de la Croix-Rouge internationale, à organiser plus de 50 foyers pour sauver 6 000 juifs de la terreur des Croix fléchées et des traumatismes des dernières semaines et mois de la guerre et fabriquèrent des milliers de faux laisser-passer.

(Photo: Alice Edinger en 1944, l’une parmi la cinquantaine de jeunes activistes sionistes qui parvinrent à sauver plusieurs milliers de Juifs de la destruction nazie)

(Souce: United States Holocaust Memorial Museum)

Pour revenir vers le site : https://www.yiddishpourtous.com/souvenirs-et-t-moignages