Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Bulgarie était alliée à l’Allemagne nazie. En conséquence, elle n’a jamais été occupée par les troupes allemandes et la résistance fut en grande partie une affaire intérieure bulgare. Néanmoins, il y eut une résistance au gouvernement du Tsar Boris III et à ses politiques antisémites pro-nazies, et cette résistance incluait une importante participation juive. Tout au long des années 1930, la Bulgarie sous la direction du Tsar était devenue plus étroitement liée à l’Allemagne économiquement, politiquement et militairement et, en mars 1941, elle s’alliait formellement avec l’Allemagne nazie. Elle facilita ensuite l’invasion par l’armée allemande du nord de la Grèce et de la Yougoslavie et occupa des parties de ces régions. Cette occupation servait un double but: libérer les forces allemandes pour l’opération Barbarossa – l’attaque contre l’URSS.- et récupérer des territoires dont les nationalistes estimaient la Bulgarie injustement amputée après la

Ce contenu est réservé aux membres| adhérents (dont la cotisation est à jours) de l'Association des Amis de Yiddish Pour Tous. Si vous êtes déjà membre | adhérent, merci de vous identifier. Pour devenir membre |adhérent merci de vous rendre sur notre site Yiddishpourtous.com (Section ADHESION) et suivre les instructions.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis