# 2 Yiddish Leçon | Lesson |Lektsye | לעקציע

Nu? Ne me dites pas que la première leçon était difficile !

D’ailleurs, certains, dans leur enthousiasme veulent sauter les étapes et posent quantité de questions qui seront abordées petit à petit. Patience! Ce n’est pas parce que le yiddish est plus facile qu’on ne pense qu’il s’apprend en une journée.

Hier, nous avons appris les pronoms personnels au singulier. Aujourd’hui nous terminons la liste avec les pronoms personnels au pluriel et commençons à apprendre les petits mots qui servent à poser des questions. Comme vous savez, poser des questions est une manie juive et il est donc important de connaître ces mots.
Vous constaterez que ces petits mots s’écrivent souvent en commençant par deux Vov, une lettre que nous avons découverte hier. Mais quand elle est doublée, cette lettre devient une consonne et se prononce « V ». C’est une différence importante avec l’hébreu. Nous voyons ainsi que les mêmes caractères peuvent avoir une valeur différente en yiddish et en hébreu.
Ceci est expliqué en détail dans le post de Regine Bloch-Fiderer déjà indiqué hier.

Nu? Don’t tell me that the first lesson was difficult!

As a matter of fact, some of you, in their enthusiasm, want to skip the steps and ask a number of questions that will be addressed little by little. Be patient! That Yiddish is easier than you think doesn’t mean you can learn it in just one day.

Yesterday, we learned personal pronouns singular. Today we end the list with personal pronouns in the plural and begin to learn the little words that are used to ask questions. As you know, asking questions is a Jewish mania, so it is important to know these words.
You can see that these little words are often written beginning with two Vov, a letter that we discovered yesterday. But when it is doubled, this letter becomes a consonant and is pronounced « V ». This is an important difference with Hebrew. Thereby, we discover that the same letters can have different values in Yiddish and Hebrew.
This is explained in detail in Regine Bloch-Fiderer’s post already indicated yesterday.

 

NOUS = WE = MIR = מיר
VOUS = YOU (plural) = IR = איר
ILS, ELLES = THEY = ZEY = זײ
QUOI, QUE = WHAT = VOS = װאָס
QUI = WHO = VER = װער

 

Yiddish # 1 Leçon Lesson Lektsye לעקציע

Quelques principes de base de ce cours.

1. Quel accent?
Autant en parler tout de suite, parce que la question va venir très vite, j’en ai l’habitude.
J’utiliserai la prononciation dite « standard », telle qu’elle a été définie par les linguistes du YIVO, et telle qu’elle est enseignée aujourd’hui partout où l’on enseigne le yiddish dans le monde.

Avantage principal: on prononce comme c’est écrit, on écrit comme on prononce. L’orthographe est strictement phonétique (sauf pour les mots d’origine hébraïque, mais c’est une autre histoire; inutile de se compliquer la vie pour le moment)
Avantage secondaire: aucun dialecte n’est meilleur qu’un autre car on ne parlait le yiddish standard nulle part.
Car, non, ce n’est pas du litvak, même si ça s’en rapproche.
Naturellement, chacun peut, s’il le souhaite continuer à pratiquer le dialecte familial. C’est un bonheur et je le fais moi aussi.
Pour simplifier, dans le yiddish de Pologne, que la plupart des ashkénazes de France ont pu connaitre, le « U » (son « ou » français) se prononce « I » et le son « O » se prononce « U ». C’est pourquoi nos amis séfarades nous appellent les « vous-vous ». Si nous étions majoritairement originaires de Lituanie, ils devraient nous appeler les « vos-vos ».

2. Tous les textes sont donnés en quatre versions: français, anglais (oui, nous sommes devenus un groupe mondial), yiddish en caractères latins, yiddish en caractères hébraïques. Pour la transcription en caractères latins, nous suivons les règles établies par le YIVO. (cf un tableau complet ici  http://www.yiddishwit.com/transliteration.html)

3. Pour chaque mot, je joins une image avec le texte en caractères yiddish et en caractères latins.

4. Je joins aussi un fichier son « SoundCloud » qui vous permet d’entendre la prononciation « standard » de ces mots.
Et après ces longs préliminaires, au travail!

 

 

 

Revenir au site : https://www.yiddishpourtous.com/nos-cours-de-yiddish

Bereichis 38.4.

Illustration pour le verset 38.4 Figure féminine avec enfant et bol, art yoruba, milieu du 20ème siècle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

וַתַּ֥הַר ע֖וֹד וַתֵּ֣לֶד בֵּ֑ן וַתִּקְרָ֥א אֶת־שְׁמ֖וֹ אוֹנָֽן

און זי איז װידער טראָגעדיק געװאָרן, און האָטגעבאָרן אַ זון; און זי האָט גערופֿן זײַן נאָמען אוֹנָן

Un zi iz vider trogedik gevorn, un hot geborn a zun; un zi hot gerufn zayn nomen Onon.

Et elle fut de nouveau enceinte, et enfanta un fils; et elle l’appela Onan.

 

 

Pour revenir vers le site : https://www.yiddishpourtous.com/tanakh

Bereshis 37.32

Diego Velásquez (1599-1660):

La robe sanglante de Joseph est apportée à Jacob

Diego Velásquez 1599-1660 La robe sanglante de Joseph est apporté à Jacob.


וַֽיְשַׁלְּח֞וּ אֶת־כְּתֹ֣נֶת הַפַּסִּ֗ים וַיָּבִ֙יאוּ֙ אֶל־אֲבִיהֶ֔ם וַיֹּאמְר֖וּ זֹ֣את מָצָ֑אנוּ הַכֶּר־נָ֗א הַכְּתֹ֧נֶת בִּנְךָ֛ הִ֖וא אִם־לֹ

און זײ האָבן אַװעקגעשיקט דאָס געשטרײַפטע העמדל, און געלאָזט ברענגען צו זײער פֿאָטער, און געלאָזט זאָגן: דאָס האָבן מיר געפֿונען; דערקען אַקאָרשט אױב דאָס איז דײַן זונס העמדל אָדער ניט

Un zey hobn avekgeshikt dos geshtrayfte hemdl, un gelozt brengen tsu zeyer foter, un gelozt zogn: dos hobn mir gefunen; derken akorsht oyb dos iz dayn zuns hemdl oder nit.

Ils envoyèrent à leur père la tunique rayée, et la lui faire apporter en faisant dire: Voici ce que nous avons trouvé ! reconnais si c’est la tunique de ton fils, ou non.

 

Pour revenir vers le site : https://www.yiddishpourtous.com/tanakh