# 59 Leçon Lesson Lektsye לעקציע

– MAME, VEN KUMSTU LOYFN NOKH MIR?
– IKH KEN SHOYN NISHT LOYFN. IKH BIN TSU MID.
– IKH LOYF NOKH DIR.
DI MAME VIL NISHT LOYFN NOKH IM, OBER DOS KIND VIL LOYFN NOKH IR.

LOYFN = לױפֿן = COURIR = TO RUN
NOKH = נאָך = APRÈS = AFTER
SHOYN = שױן = DÉJÀ = ALREADY
MID = מיד = FATIGUÉ = TIRED

Nous complétons la déclinaison des pronoms personnels avec la datif singulier. Rappelez-vous: après une préposition vient le datif!
Les différents cas, aux nominatif, accusatif et datif singuliers sont résumés dans le tableau joint.

We complete the declension of personal pronouns with the singular dative. Remember: after a preposition comes the dative!
The different cases, nominative, accusative and dative singular are summarized in the attached table.

 

Pour revenir vers le site : https://www.yiddishpourtous.com/cours-de-yiddish-conversation

 

 

 

# 58 Leçon Lesson Lektsye לעקציע

DER TATE, DI MAME UN DI KINDER SHPILN TSUZAMEN.
– KUM MAME, ZUKH UNDZ!
– GUT, IKH ZUKH AYKH.
– NU, FREGT DER TATE, DU GEFINST ZEY?

SHPILN = שפּילן = JOUER = TO PLAY
TSUZAMEN = צוזאַמען = ENSEMBLE = TOGETHER
KUMEN = קומען = VENIR = TO COME
ZUKHN = זוכן = CHERCHER = TO LOOK FOR
NU = נו = EH BIEN = WELL

Dans ces exemples, nous voyons les formes que prennent les pronoms personnels pluriels à l’accusatif, c’est-à-dire quand ils sont compléments d’objet direct du verbe.Le tableau joint résume la déclinaison des pronoms au nominatif et accusatif singulier et pluriel.

 

Pour revenir vers le site : https://www.yiddishpourtous.com/cours-de-yiddish-conversation

 

# 57 Leçon Lesson Lektsye לעקציע

– MAME, KENSTU MIKH KHAPN?
– YO, IKH KEN DIKH KHAPN. KENSTU MIKH KHAPN?
– NEYN, IKH KEN DIKH NISHT KHAPN. DU LOYFST TSU SHNEL.
DI MAME KEN IM KHAPN, OBER DOS KIND KEN ZI NISHT KHAPN.
– VER LEYENT DOS BUKH?
– DER TATE LEYENT ES.

KHAPN = כאַפּן = ATTRAPER = TO CATCH
LOYFN = לױפֿן = COURIR = TO RUN
SHNEL = שנעל = VITE = FAST

Dans ces exemples, nous voyons les formes que prennent les pronoms personnels singuliers à l’accusatif, c’est-à-dire quand ils sont compléments d’objet direct du verbe.Le tableau joint les résume au nominatif et accusatif.

Pour revenir vers le site : https://www.yiddishpourtous.com/cours-de-yiddish-conversation

Aucun texte alternatif disponible.L'accusatif en Yiddish

# 56 Leçon Lesson Lektsye לעקציע

DI HOR FUN AN ALTN MAN ZEYNEN GROY
DOS HEMD FUN DEM ALTN MAN IZ BLOY
DI MANERKE FUN DEM YUNGEN MAN IZ SHVARTS
ES IZ BAKVEM TSU ESN IN A GROYSER KIKH
ESTU IN DER GROYSER KIKH?
ES IZ FREYLEKH MIT A KLEYN KIND.
ZI KEN NISHT DEM MAN MIT DEM VAYSN HEMD
DI MAME EST MIT DEM KLEYNEM KIND
ZI HOB LIB DEM KOLIR FUN DI NAYE SHIKH

Avec ces exemples, nous avons parcouru les différentes déclinaisons du datif. Elles sont résumées dans le tableau joint.

With these examples, we went through the different versions of the dative. They are summarized in the attached table.

Aucun texte alternatif disponible.
Pour revenir vers le site :

# 55 Leçon Lesson Lektsye לעקציע

DOS KIND HELFT DER MAMEN.
ER LEYGT FIR TELERS, FIR MESERS, FIR GOPLEN UN FIR LEFL OYF DEM TISH.

HELFN = העלפֿן = AIDER = TO HELP
LEYGN = לײגן = POSER (à plat) = TO PUT
DER TELER = דער טעלער = L’ASSIETTE = THE PLATE
DER (DOS) MESER = דער (דאָס) מעסער = LE COUTEAU = THE KNIFE
DER GOPL = דער גאָפּל = LA FOURCHETTE = THE FORK
DER LEFL = דער לעפֿל = LA CUILLER = THE SPOON

1. HELFN commande le datif.
2. L’immense majorité des noms sont invariables mais il y a une demi-douzaine d’exceptions, dont MAME. On ajoute alors la marque classique N. C’est pourquoi nous avons ici MAMEN.
3. Le yiddish est plus précis que le français ou l’anglais pour les positions. LEYGN est donc utiliser quand on pose un objet à plat. Nous verrons ultérieurement comment on dit poser debout (un verre, une bouteille…)
4. Dans cet exemple, nous voyons trois façons différentes de former le pluriel: avec S comme dans TELERS ou MESERS, avec N comme dans GOPLEN (le E s’intercalle pour faciliter l’élocution), et sans modification comme dans LEFL. A part quelques cas, on ne peut pas deviner comment un nom forme son pluriel. Il faut l’apprendre, mais on n’est pas puni si on fait une faute.

1. HELFN requires the dative.
2. The vast majority of names are invariable but there are half a dozen exceptions, including MAME. The usual N is then added. That’s why we have MAMEN here.
3. Yiddish is more accurate than French or English regarding positions. LEYGN is therefore used when putting an object flat. We will see later how to say to put something upright (a glass, a bottle …)
4. In this example, we can see three different ways of forming the plural: with S as in TELERS or MESERS, with N as in GOPLEN (the E is interpolated to facilitate speech), and without modification as in LEFL. Apart from a few cases, we cannot guess how a noun forms its plural. We must learn it, but we are not punished if we make a mistake.

Pour revenir vers le site : https://www.yiddishpourtous.com/cours-de-yiddish-conversation