La recette du jeudi de Jean Zilberman | Poitrine de veau farcie

Un plat ancien que faisaient nos mères les jours de fête.
Ce n’est pas très compliqué, vous pouvez vous lancer dans l’aventure et je peux vous assurer que vous serez récompensé de votre travail.
La poitrine de veau farcie peut se manger chaude ou froide.

Ingrédients :

1 morceau de poitrine de veau de 1,5 Kg, que vous faites désosser par votre boucher.
200 g de bœuf haché ou mieux de veau haché.
1 gros oignon.
Une demi-botte de persil plat (facultatif).
1 œuf.
Matseh Mehl
Sel-poivre
Épices, je vous recommande la muscade.

Préparation :

Préparez votre farce avec la viande hachée, l’oignon émincé très fin, vous ajoutez l’œuf, vous mélangez très bien jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.
Ajoutez éventuellement le persil plat émincé fin.
Vous ajoutez alors la chapelure de pain jusqu’à obtention d’une farce que vous pouvez façonner.
Saler, poivrer, et ajoutez les épices que vous aimez ou qui sont dans vos traditions.
Poser la poitrine de veau désossée sur votre plan de travail.
Posez au milieu la farce rabattez les bords et ficelez comme sur la photo ou comme les bouchers savent si bien le faire.
Si vous n’arrivez pas à le ficeler façon bouchers vous faites un tour, vous coupez la ficelle et vous recommencez 2 cm plus loin.

Cuisson :

Enfournez à four chaud 200°C pendant ½ heure puis 1h et 1/2 à 150°C
La poitrine de veau doit être bien cuite.
Faites le test avec un couteau de cuisine à lame fine.

En accompagnement si c’est PESSAH faites des boubèlèh sans sucre.
Servez avec les gros cornichons salés(IKERKIS) et le raifort (KHRAÏN).

Vous pouvez boire avec un vin blanc sec ou un rouge de Loire, mais moi c’est la Wodka (avec modération).