BULBESS OU KARTOFL ? ? ?

Mais dans ma famille avec l’accent de la Pologne centrale on disait KATOFLESS ! !
Le repas lacté de Shavouoth (SHEVIYESS) en fait est le premier de ces repas d’été avec des pommes de terre et des laitages. Autant les hivers de Pologne Russie et Europe Centrale étaient rudes autant les étés étaient chauds et brulants. Et les repas de pommes de terre chaudes et de laitages frais étaient une bénédiction dans ces jours étouffants.
On mangeait les pommes de terre
-avec de la crème et du borchtch froid
-avec du kéfir. Du lait additionné d’une bonne cuiller de crème fraiche et fermenté quelques jours dans un endroit bien tiède.
– avec de la crème fraiche et du hareng ou même avec du saumon fumé pour les riches
-cuites au four avec du fromage blanc aux herbes
Et je suis certain que vous-même vous connaissez d’autres manières de manger les Bulbess.
Bien sur il ya les latkess cuit à la poêle mais c’est une autre histoire. AN ANDERE MAYSSE.

Aujourd’hui je vous donne ma recette du borchtch (Barszcz) froid : mais je suis certain que la recette de votre Maman était meilleure que la mienne.

Ingrédients : pour 2 personnes

2 grosses ou 4 moyennes pommes de terre
2 betteraves rouges crues ou 4 betteraves cuites
1 branche de cèleri branche
2 carottes
un peu de crème fraîche ou du fromage blanc frais (c’est moins gras)
Le jaune d’un oeuf
1 citron
Sucre en poudre
Un jaune d’œuf battu
Aneth frais ciselé (koper)

Préparation

Faire cuire les pommes de terre en robe des champs. Les éplucher et les maintenir au chaud.

Éplucher les betteraves rouges et tous les légumes
Couper les betteraves rouges en gros morceaux
Couper les carottes en petites frites
Bien laver la branche de céleri et la plier en deux
Mettre à cuire dans un bon litre d’eau
Quand tout les légumes sont cuits goûter et ajouter selon votre goût du sucre et du jus de citron

Enlever tous les légumes et c’est le bouillon qui constitue le borchtch
Vous pouvez prendre une partie des betteraves cuites et les mouliner dans le borchtch.
Mettez votre borchtch au frigo pour le refroidir

Au moment de servir vous ajouter dans votre bol individuel et selon votre goût de la crème fraîche et encore quelques gouttes de citron.
Il y en a qui rajoutent un jaune d’œuf battu.
Vous ajoutez l’aneth ciselé sur les pommes de terre et la crème fraiche.
Les pommes de terre chaudes se mangent en même temps que le borchtch mais pas dedans. On mange les pommes de terre en accompagnement comme du pain.
Breaking news :�On trouve en boutique de produits naturels genre « La Vie Claire », « Naturalia », « Bio c’ Bon » etc.. du jus de betterave qu’il ne vous reste plus qu’à assaisonner.�Je vous signale également dans les épiceries polonaises le concentré de jus de betterave de la marque KRAKUS mais il n’est pas trop naturel.

Vous voyez que le borchtch est avant tout une question de goût personnel et qu’il faut faire correspondre soit à vos souvenirs soit à ce que vous en attendez.