LA RECETTE DU JEUDI de Jean Zilberman | FROMAGE BLANC AU PAPRIKA

L’ami Jean Zilberman me demande de publier encore pour lui cette semaine, en attendant qu’il se familiarise avec les subtilités de l’édition sur FB. Avec plaisir.
Là où il abuse, c’est quand il vient me chatouiller sur les concombres! Je suis un garçon ouvert, mais de là à ce que l’on vienne faire la leçon aux Polonais avec des recettes hongroises…
Chez nous – je veux dire dans les shtetl de chez nous, là-bas – on ne connaissait pas le paprika, ni avec un a ni avec deux. Et on mettait du concombre finement coupé en tranches et dégorgé dans du sel. Et chez moi, cela s’appelait un « blote ». Non, mais…

Frais léger, printanier et diététique

Pourim est passé. Notre belle reine Esther a vaincu le méchant Hamann, nous devons donc préparer nos corps pour le printemps sur cette terre qui est parfois si belle.

La recette est d’une simplicité enfantine et vous pouvez amener des variantes selon vos goûts, les circonstances ou vos problèmes diététiques :

Ingrédients :

500 g de fromage blanc 0% ou si votre médecin de famille vous autorise du fromage blanc complet et même de la crème fraîche. Mais je vous assure qu’avec du fromage 0% c’est très bon.
1 botte de radis
1 botte ou1/2 botte d’oignons blancs avec les tiges selon votre goût.
½ concombre (tout à fait facultatif)
Sel, poivre, pââprika doux de Hongrie et si le cœur vous en dit paprika fort, piment d’Espelette ou de Cayenne

Préparation :

Émincez les radis en tranches fines, les oignons blancs, ajoutez le fromage blanc et assaisonnez avec sel, poivre et paprika selon votre goût mais franchement.

Vous pouvez aussi ajouter le concombre en tranches mais moi je ne le fait pas.
C’est Charles Goldszlagier qui fait cette chose. Mais MOI je ne le fais pas, d’ailleurs cela a failli occasionner une rupture diplomatique. Je pense qu’il est inutile d’arriver à cette extrémité ! ! !

Ceci est un plat à déguster dés que le soleil de printemps arrive
Cela peut l’aider à venir (la chose a été vérifiée scientifiquement).

NB le vrai pââprika de Hongrie est en vente chez mon ami Izraël (Z’L’) 30 rue François Miron Paris IV.
Mais on trouve aussi du bon paprika en provenance d’Espagne.