En ces temps là les mariés ne se connaissaient pas avant le mariage et un jour. Le premier jour d’après le mariage un Juif rentre chez lui après sa dure journée de labeur. Il s’assoit et mange la soupe que son épouse lui a préparée.
Il la goutte et ne dit rien, apparemment la soupe n’est pas de son goût.
Le 2emme soir les reins cassés par le travail il en est de même et là il fait des reproches à sa femme. Ta soupe elle n’est pas bonne. Je travaille comme un esclave en Egypte et je n’ai même pas de réconfort quand je rentre chez moi.
Et les jours se succèdent ainsi et la vie dans le foyer devient un enfer. On dit même que excédé il bat sa femme !

Un jour il rentre chez lui et sa femme a la mine complètement défaite : j’ai raté la soupe ! Elle est brulée ! !
Le Juif ne bat pas sa femme. Il s’assoit. Il goutte la soupe et il s’écrie :
Mais c’est comme ça que ma mère elle faisait ! ! !
Monsieur Moyshèlè Ydèlè ! Si vous craignez que votre femme vous batte voici la VRAIE recette de la soupe brulée :

DIE ONGEBRENTE ZUP 

Ingrédients : Pour 3 ou 4 personnes 
– 2 gros oignons
-2 cuillers à soupe de farine fluide
-2 pommes de terre à chair ferme (+- 180 g)
-1 tasse de coquillettes (j’ai pris des pâtes alsaciennes aux œufs mais vous pouvez aussi prendre des ferfels) (+-60 g)
-1 litre d’eau (H2O)
-Sel, poivre, huile de cuisson

Préparation :
Epluchez et coupez la pomme de terre en petits morceaux. Réservez dans l’eau froide
Emincez et faites revenir les oignons dans l’huile. Ils doivent être bien bruns. En yiddish on appelle cela un REISHERTS.
Ajoutez les 2 cuillers de farine et faites la roussir.
Ajoutez le litre d’eau, sel et poivre pas d’autres épices.
Quand l’eau(H2O) a recommencé à bouillir ajouter les pommes de terre attendre 10 mn et ajouter les pâtes.
Servir quand les coquillettes et les pommes de terre sont cuites. Si vous prenez des ferfels cuisez les avant de les mettre dans la soupe.

Déguster sans faire de bruits intempestifs sous peine de recevoir des coups ! ! !