Le célèbre bœuf « Stroganoff » est né chez un aristocrate russe de la famille Stroganov mais on ne sait pas, aujourd’hui encore, si c’était chez Pavel Alexandrovitch Stroganov (1774-1817) ou chez Alexandre Grigorievitch Stroganov (1795-1891). Quoi qu’il en soit, la recette a gardé le nom de Stroganov (à l’époque, la tradition russe voulait que le chef d’un aristocrate donne à ses plus belles créations le nom de la noble personne qui l’employait). À partir de là, le bœuf Stroganov fait le tour du monde. Chassés de Russie pendant la révolution, les Russes blancs se réfugient en Chine. Et on commence à servir du bœuf Stroganov dans les hôtels et les restaurants chinois. Plus tard, il sera importé aux États-Unis, sans doute par des militaires américains stationnés en Chine, et connaîtra un succès fou dans les années 1950, avant d’investir les tables européennes.

Ingrédients : Pour 2 parts

– Viande : rumsteak ou filet de bœuf 200 à 300 g
– 2 gros oignons
– Champignons de paris 4 pièces
– 1 verre de vin rouge
– Purée d’amandes ou purée de sésame : 1 ou 2 cuillers à café (facultatif)
– Sel – Poivre
Préparation :
Mise en place : avant que vos invités arrivent (ou votre maître ou maîtresse)
– émincer les champignons et les oignons
– Dans une poêle faire revenir des oignons
– Quand ils sont légèrement roussis, cuire les champignons et rajouter 1 verre de vin
– Quand l’alcool du vin est parti ajouter éventuellement la purée d’amandes ou de sésame, ajouter éventuellement ½ verre d’eau. Réserver.
– Couper le rumsteck en bandes de 5 cm de long sur 1×1 cm. Réserver.
Service :
– Faire revenir très rapidement le bœuf découpé selon le goût de chacun et ajouter la préparation d’oignons et de champignons réchauffer quelques secondes et servir.

Accompagner de haricots verts ou de Kluskiss (recette N°110) si vous êtes gourmand.