La recette du Jeudi de Jean Zilberman |La Halvah

Le (la !) Halva la recette ultime de la confiserie. 

Avec les Loukoums mais ça sera pour une autre fois.
Dans la salle à manger de mon enfance trônait un buffet plaqué acajou que mes parents avaient acheté quelques années après la guerre quand après avoir travaillé comme des esclaves en Egypte ils avaient pu se racheter des meubles. Sur le buffet de chaque côté il y avait à droite une bouteille espagnole représentant un fier matador et à gauche una carmencita que mon frère ainé avait ramené comme trophée de ses vacances en Espagne. Quand ma mère revenait de la rue des Rosiers le vendredi après midi elle sortait une boite de Halva avec une antilope. Elle posait la boite de halva sur le buffet entre le Matador et Carmencita. Il ne faut pas y toucher cé lon è pir dèmin ! Oui Maman !
Notre mère avait à peine tourné le dos que la boite de halva était à moitié vide. Mais nous ne la vidions pas en entier pour éviter les représailles ! On en laissait, mais c’était dur ! ! !
Après un gros travail de recherche : vive le net ! Et plusieurs essais loupés c’est avec la plus grande fierté que je vous propose cette recette de HALVA qui est une douceur Ashkénaze comme chacun sait. La preuve : c’est qu’on en mangeait tout les vendredis soir !

Ingrédients :
Tahin (purée de sésame) : 200 g
Miel crémeux : 100 g
Sucre glace : 20 g
Lait en poudre : 15 g (facultatif)
Essence de vanille : 1 cuiller à café
Pistaches non salées : une poignée

Ces quantités sont indicatives, elles peuvent varier avec la qualité du miel. Il ne faut pas prendre un miel liquide genre miel d’acacia mais plutôt un miel bien consistant genre miel toutes fleurs. Si vous ne voulez pas utiliser de lait en poudre vous augmenterez la quantité de sucre glace mais le halva sera peut être un peu moins ferme mais aussi gouteux. J’insiste sur le sucre glace : il ne faut pas prendre du sucre en poudre ou cristallisé. Si vous avez du sucre en poudre ou cristallisé il faudra le broyer finement au mortier.

Préparation :
Commencez par vous laver les mains soigneusement et enlevez vos nombreuses bagues.
Décortiquez les pistaches. Vous les mettez entre du film transparent et vous les cassez grossièrement (oui JCL !) avec un marteau.
Vous garnissez un moule avec du film transparent.

Dans un grand bol ajoutez le tahin, le miel et l’essence de vanille Mélanger à la fourchette. Le mélange épaissit.
Ajoutez en plusieurs fois le sucre glace. Le mélange épaissit encore. Puis vous ajoutez en plusieurs fois le lait en poudre. Vous travaillez cette pâte à la main. Vous devez obtenir une pâte bien ferme mais non friable. Si vous ne mettez pas de lait en poudre augmentez la quantité de sucre glace.
Disposez les pistaches au fond du moule et rajoutez en tassant votre pâte.
Mettez au frigo toute une nuit, ça durcira encore.
Soyez un mensch ne touchez pas au halva avant que la nuit soit passée !
Le matin vous démoulez et là pendant que toute la maison dort vous goûtez à votre halva !
C’est une recette que vous ne pouvez pas louper. Même si elle n’est pas bien réussie le résultat sera quand même très goûteux !