Tanakh – Le verset du jour | Bereishis 6.2

L’exégèse juive traditionnelle explique le verset 6.2. comme faisant référence à la coutume du Droit du Seigneur, où les nobles avaient le droit d’avoir des relations sexuelles avec des jeunes mariées vierges de statut inférieur. Le « choix » de la deuxième partie du verset est interprété comme voulant dire: aussi bien parmi des femmes mariées, des hommes ou des bêtes.
Illustration: Coupe Warren, coupe à boire romaine représentant deux scènes homo-érotiques. (Vasco Cruz)

Lisez à haute voix le verset translitéré et essayez de faire correspondre chaque mot avec sa traduction. Si vous savez lire les caractères hébreux, vous pouvez également apprécier le texte original et sa traduction en yiddish par Yehoyesh (Shloyme Blumgarten).
Bereyshis 6.2.

וַיִּרְא֤וּ בְנֵי־הָֽאֱלֹהִים֙ אֶת־בְּנ֣וֹת הָֽאָדָ֔ם כִּ֥י טֹבֹ֖ת הֵ֑נָּה וַיִּקְח֤וּ לָהֶם֙ נָשִׁ֔ים מִכֹּ֖ל אֲשֶׁ֥ר בָּחָֽרוּ׃

האָבן די זין פֿון גאָט געזען די טעכטער פֿון מענטשן אַז זײ זײַנען שײן, און זײ האָבן זיך גענומען װײַבער װעמען-נאָר זײ האָבן אױסדערװײלט.

hobn di zin fun got gezen di tekhter fun mentshn az zey zaynen sheyn, un zey hobn zikh genumen vayber vemen-nor zey hobn oysderveylt.

Les fils de Dieu virent alors que les filles des hommes étaient belles, et ils se choisirent des femmes selon leur caprice.